Rap2K : Rap, Hip Hop

Killah Priest

Killah Priest - Behind the Stained Glass (Album)

Killah Priest - Behind the Stained Glass
  • 7.92  · Notes : 12
  • Date de sortie : 15 Jul 2008 (Rap US Album)
  • Achetez maintenant Achetez maintenant

Tracklist

Trackliste de Behind the Stained Glass :

1 - I Believe2 - Tomorrow3 - A Crying Heart4 - Hood Nursery5 - Redemption6 - Profits Of Man7 - The World8 - Vintage (Things We Shared)9 - Looking Glass10 - I Am11 - The Beloved (The Messenger)12 - Jeshurun13 - Gods Time14 - Born 2 Die15 - O Emmanuel (Zoom)16 - The End Is Coming

Commentaires (Facebook)

Vous n'êtes pas connecté

 

  • Muh2K
    Muh2K - Mar 06 Nov 2012
    • 0

    Tiens c'est le même graphiste qui fait les pochettes de Show & AG. Putain faudrait la peine de mort là

  • RisBOOO
    RisBOOO - Mar 06 Nov 2012
    • 0

    Une tuerie , c'est tellement bon de se repasser des skeuds comme celui la !

    Ma note : 9
  • Fanchon
    Fanchon - Jeu 16 Avr 2009
    • 0

    C'est un bon album agréable a écouter, la seul chose que je reproche c'est la trop grande homogénéité et le manque de punch, ce qui justifie ma note.

    Ma note : 7
  • New Yorker
    New Yorker - Mar 23 Dec 2008
    • 0

    bonne chronique jvais m'écouter et dirais mon avis plus tard ;)

  • Supernatural
    Supernatural - Lun 22 Dec 2008
    • 0

    Le clip de "Profits Of A Man (feat. 60 Second Assassin) "

    Cliquez ici

    un clip underground quoi, le meilleur morceau de l'album pour moi, tu laches ta larme :grienfait:

  • alekss
    alekss - Sam 19 Jul 2008
    • 0

    Tracks:
    Pas de déchets mais pas de titres à retourner le cerveau . Tout se ressemble dans l'ensemble rendant certaines tracks interminables ( mention spéciale tout de même à The World) .
    3.25/5

    Perf' :
    Flow et voix monocordes , Killah n'offre pas une prestation hors norme loin s'en faut . Il faut reconnaitre tout de même qu'il privilégie de forte belle manière ses textes à sa technique .
    3.25/5

    Cohérence :
    Vraiment homogène , Killah Priest a totalement maitrisé l'ambiance qu'il voulait sur cet opus .
    4/5

    Autres:
    Killah rend une copie honorable mais qui manque cruellement d'originalité . On assiste à une suite de tracks lancinante pas aidé par l'excentricité inexistence du MC . Difficile d'écouter l'album d'une seule traite .
    3/5

    Note :13.5/20


    C'est un bon album mais putain que c'est chiant sur la longueur ! Faut pas avoir un coup de blues quand t'écoutes ça ...

    Ma note : 7
  •  
    The_Joker - Lun 30 Jun 2008
    • 0

    Très bonne chronique. Je suis globalement d'accord avec toi, c'est du bon :)

    Ma note : 8
  •  
    escobar56 - Sam 28 Jun 2008
    • 0


    Lit la chronique de The Offering et tu comprendras ;)

  •  
    mescalinoman - Jeu 26 Jun 2008
    • 0

    l'album donne une 1ère bonne impression après faut voir dans la duré

    Ma note : 9
  •  
    MrGangstaRap - Mar 24 Jun 2008
    • 0

    J'ai écouté le skeud qu'une seule fois et avec très peu d'attention et pourtant ça fait un moment que je l'ai... en fait, j'ai eu du mal à accrocher à une écoute en survol. C'est pourtant le genre d'albums estampillés Wu que j'affectionne, avec un aspect sombre et tout... et Killah Priest fait facilement parti de mon top 5 MCs de la Wu-Fam (sans compter les membres du Wu même). Alors je sais pas, peut-être que j'ai pas prêté une attention assez particulière au skeud, toujours est-il qu'il ne m'a pas marqué, contrairement au reste de la disco de Priest...
    Je vais éviter de noter pour l'instant, préférant essayer de le réécouter mieux une nouvelle fois, et je viendrai éditer mon avis...


    EDIT: après plusieurs écoutes plus attentives et une certaine période d'attente, je trouve ce skeud bon, sans être exceptionnel. J'aime bien l'ambiance, Killah Priest est très bon au mic, comme toujours, les prods sont bien foutues, mais ça se ressemble trop, et même si le skeud est plus sombre que The Offering, ils se ressemblent pas mal je trouve, et du fait de la courte attente entre les deux skeuds, on a l'impression de réécouter un The Offering bis en légèrement moins bien. Bref, bon skeud mais qui pour l'instant ne me marque pas plus que ça. Mention spéciale quand même à "Hood Nursery" qui est pour moi LA track du skeud, une petite bombe.

  • Ecclésiaste
    Ecclésiaste - Dim 22 Jun 2008
    • 0

    Je l'ai réécouté il y a une semaine et toujours le même constat : impossible d'avoir une opinion tranchée sur ce skeud. Assez incompréhensible mais c'est ainsi. Quoi qu'il en soit je peux tout de même le comparé à son LP précédent et je le trouve inférieur. Moins de bons moments. Mais bon, mon avis n'est pas assez structuré pour que je note ce skeud. Pas grave.



    Quel est le psaume?

  •  
    escobar56 - Dim 22 Jun 2008
    • 0


    Faut que tu testes ca vaut vraiment le coup. :good:

  •  
    notorious F.I.Z - Dim 22 Jun 2008
    • 0

    Damn j'étais même pas au courant de cette sortie :o

  •  
    az18 - Dim 22 Jun 2008
    • 0

    Un bon albulm avec 3 tueries mais dans l'ensemble sa s'écoute facile aprés faut accrocher a l'ambiance mais c'est du bon.
    Bizaremment j'ai pas trouver vraiment de déchets,méme les moins bien reste passable.

    Ma note : 8
  • baller38
    baller38 - Sam 21 Jun 2008
    • 0

    woooooooow "profits of a man"!!!Ce morceau est une tuerie.

    L'album est vraiment pas mal, intéressant à écouter, sombre, travaillé, peut-être mélancolique.Moi je l'ai trouvé assez wu-tang finalement. Ya quand même une certaine ligne directrice qui apparait dés la première écoute je trouve.

    Je ne serais pas celui qui contredira ghostfacekillah 24 sur "i believe".

    Bon album en tous cas.

    Ma note : 8
  • Ce commentaire n'est plus disponible

  •  
    zayoh - Ven 20 Jun 2008
    • 0

    J'me rend compte que c'est marrant que j'kiffe a ce point Priest alors que c'est pas vraiment le type de rap que j'mécoute d'habitude mais j'sais pas, j'aime écouter ses skeuds. Et celui la m'a particulierement fait plaisir, au niveau de Offering pour moi, ni plus ni moins. L'ambiance est différente mais l'album est aussi solide que le précédent. Priest fait du Priest comme d'hab', et niveau prod j'ai mis un temps plus long a kiffer que Offering, mais au final j'aime beaucoup.
    J'retiens le terrible Profits Of Man (a s'écouter sur une plage en regardant le soleil se coucher, pas possible autrement lol), 4 Tomorrow, Hood Nursery, End Is Coming, le planant O Emmanuel (ma track préféré avec la premiere cité), God's Time etc...

    Ma note : 8
  •  
    Raging Bull - Ven 20 Jun 2008
    • 0

    Pour reprendre mon avis déjà posté sur cet opus, j'aime bien ce genre d'ambiance dans le rap. La dimension mystique des productions et la mélancolie chronique des lyrics. C'est le genre de skeud que je peux passer en boucle et qui fait parfaitement office de bande originale pour les soirées posées (le côté festif en moins, certes...). Je préfère ce volume à son prédécesseur, The Offering, que j'avais trouvé un peu mou. On ne peut pas dire que clui-ci soit plus dynamique pour autant, mais il m'a accroché tout de suite. Killah Priest fait tout de même preuve d'une régularité intéressante dans ses sorties (en fréquence), et il retrouve une certaine efficacité après un passage à vide dans sa discographie.

    Ma note : 8
  • Crazy Horus
    Crazy Horus - Jeu 12 Jun 2008
    • 0

    Bah je crois que tu as tout résumé et fort bien d'ailleurs. C'est vrai qu'on peut considérer cet album comme une suite de The Offering en plus sombre, plus apocalyptique, à l'ambiance médiévale et à dimension épique.

    Au premier abord l'opus peut être difficile à apprécier, mais les arrangements sont assez subtils et sur lesquels Priest dévoile une plume remarquable. Certes les personnes habituées à un son plus dynamique, moins plat et plus joyeux vont avoir du mal, mais quand on aime le son un peu dark on s'y fait plus facilement.

    J'avais mal écouté son précédent album, j'avais été déçu mais la semaine dernière je me suis passé en boucle les deux albums, je les ai écoutés au casque, tranquille, afin de saisir toutes les subtilités du son, et il en résulte que ces deux opus (pour ma part) sont de qualité identique à peu de choses près, The Offering étant un peu au dessus. Comme tu le dis il y a certaines chansons qui font baisser le niveau du dernier album, mais bon d'une manière générale le ton est tout de même excellent.

    Avis aux amateurs de rap crépusculaire. A noter qu'avec toutes ces références religieuses Killah Priest n'a jamais aussi bien porté son nom !

    Ma note : 8
  •  
    escobar56 - Jeu 12 Jun 2008
    • 0

    user posted image


    Track listing

    1. I Believe
    2. 4 Tommorow
    3. A Crying Heart
    4. Hood Nursery
    5. Redemption feat Jeni Fujita
    6. Profits Of Man feat 60 Second Assassin
    7. The World
    8. Vintage (Things We Shared)
    9. Looking Glass feat Allah Sun
    10. I Am
    11. The Beloved (The Messenger)
    12. Jeshurun feat Victorious
    13. Gods Time
    14. Born 2 Die feat Victorious
    15. O Emmanuel (Zoom)
    16. The End Is Coming (Bonus Track)

  •  
    escobar56 - Jeu 12 Jun 2008
    • 0

    HH Evangile selon Saint Escobar, chapitre 18.

    Le disciple Killah Priest fit son offrande et s’éloigna.
    Vêtu d’une aube noir, son acolyte 60 Second Assassin quitta à son tour les 36 chambres, quelques temps après.
    Saint RZA, derrière le vitrail de la chapelle, assista à ce départ, béant.
    Dans une sombre nuit, Priest disparu…


    Exégèse du Psaume du vitrail, 15.8

    C’est alors qu’il s’en alla après avoir effectué son offrande. Killah Priest souhaitait tracer sa route…

    Un an après nous avoir fait grâce de son don suprême : The Offering, le membre actif des Sunz of Man nous propose Behind The Stained Glass ( traduisez Derrière le vitrail ), son septième solo, dans la continuité de ses aventures spirituelles.

    C’est derrière un vitrail et vêtu tel un chevalier que le disciple Priest a choisit d’apparaître sur la pochette de son nouveau présent. La typographie est biblique, les couleurs aussi. Vous l’aurez compris les références religieuses sont nombreuses dans cet album. On croirait presque que le disciple a décidé de mettre ses sonorités entre les mains du bien et du mal tellement une atmosphère de dévotion plane sur ce Behind The Stained Glass. A l’extrême limite entre les ténèbres et l’éden, Killah Priest navigue dans des eaux bien troubles.

    L’album débute par un « I Believe » court mais si intense qu’il constitue l’une des merveilles de ce disque, au même titre que le somptueux « 4 tomorrow » dans lequel Killah Priest dresse avec une plume de génie un triste portrait de l’humanité actuelle :
    « We became monsters / Cause all we want is the chronic and some liquors / And tat on some scriptures and I miss my sister / Pictures haunts my mind, it turns realer / Look inside my memories mirror ».
    Si coté lyrics, la joie et la bonne humeur ne sont pas de mise, ce ne sont pas non plus les productions qui vous donneront le sourire. Vous l’aurez compris, Behind The Stained Glass n’est pas destiné à un auditoire dépressif.
    Les titres ayant un rapport plus ou moins direct avec la religion s’enchaînent, à l’image de « Redemption » dans lequel l’apôtre Priest, accompagné par les chœurs de Jeni Fujita gratifie l’auditeur de quelques envolées lyricales.
    Le disciple des Sunz of Man, 60 Second Assassin rejoint Killah Priest sur Le chef d’œuvre de l’album, « Profits of man ». Durant cinq minutes tout semble s’arrêter, un peu comme si les portes du paradis nous étaient tout à coup ouvertes. Une merveille. Famille oblige, les membres du Wu-Tang Clan ont droit à leur clin d’œil :
    “ To Sunz of Man to damn near becoming one of the Clan / Members I remember, in Brooklyn, GZA and Masta Killa / To my last chapters with the RZA / Testimony stops, Old Dirty got knocked / Came home and signed with the ROC / Cocaine combined with rocks”.
    Pour ce qui est des autres invités, on retrouve à deux reprises Victorious sur « Jeshurun » ainsi que sur le très solide « Born to die ». Quand à Allah Sun, il pose sa voix sur le sombre « Looking glass », un des morceaux qui fait quelque peu baisser le niveau global du disque. L’écoute se poursuit sans réellement retrouver l’alchimie présente au début du disque. Certains titres peinent à convaincre tels « God’s time », « O Emmanuel » ou encore le bonus fort dispensable, « The end is comming »

    Vous l’aurez compris, ce Behind the Stained Glass se révèle être la suite logique de The Offering sorti il y a un an. Vient alors l’heure des comparaisons. Sans être réellement moins bon que son prédécesseur, ce septième solo s’essouffle quelque peu sur la longueur, ce qui est regrettable quant on connait le talent de son créateur. Le défaut majeur à mettre sur le dos de cet opus est l’écart de niveau entre certains morceaux. Quand on réalise des monuments de la trempe de « Profits of man », « 4 tomorrow » ou bien « I believe », il devient fort difficile de maintenir une telle cadence, bien que l’ensemble reste de grande classe.


    Après avoir effectué son offrande, Killah Priest souhaitait tracer sa route.
    Sur les longs sentiers sinueux bordant les 36 chambres, le disciple marchait vers l’Ailleurs. Autour de lui, l’horizon paraissait sombre mais derrière le vitrail, une âme bien vaillante guidait ses pas…

    Ma note : 7
Killah Priest Albums