Rap2K : Rap, Hip Hop

Nas

Critiques: Nas - Hip Hop is Dead - Page 16

Vous n'êtes pas connecté

 

  •  
    cocos78 - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    de toute facon Ibo est un hater de Nas car on a dit que nas bouffait eminem :rolleyes: et ton histoire de producteurs :lol: :no:

    moi je mais un 17 tres bon album.......et vous croyez qu'il va sortir a chaque fois des classiques ou quoi ?? lol faut se calmer c'est un tres bon skeud....n'en demandez pas trop

    les tueries
    QB Tru Gs ft. The Game
    black republicans ft. Jay-Z
    Still Dreaming ft. Kanye West & Chrisette Michelle
    Blunt Ashes
    Not Going Back ft Kelis
    Cant Forget About You ft Chrisette Michelle (chef d'oeuvre)
    Hold Down The Block



    word

    Ma note : 9
  •  
    everyday im hustlin - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    [COLOR=red]tu vas un peu loin a comparer blood money a cet album....ton analyse est bien dans l'ensemble....mais on sent que nas y met du coeur dans ce cd peut tu en dire autant de mobb deep? (qui pour moi n'on jamais rien fait de super dans leur carriere sauf shook ones part 2 et hell on earth...je ne comprendrai jamais pourquoi on a tendance a dire qu'ils font partie de la legende mai bon on est pas la pour parler de prodigy et havoc) bref moi je trouve que cet album,bien qu'un peu ennuyeux a la longue (mais pour repondre a ceux qui s'attendai a des morceaux qui bouge les mec c'est nas la?pas lil jon) cet album est certainement le mieu de l'annee (avec DOCTOR ADVOCATE ou Game m'a beaucoup plu et oui il n'y a pas tout a jeter dans les nouveaux artistes) et pour les puristes coincés a l'epoque des survet'adidas (epoque que la plupart d'entre vous n'ont pas connus oui tres drole les gamins de 18ans qui parle de cette epoque) sachez que ok nas cour apres illmatic mais le wu a courru apres enter the wu tang,dré cour apres chronic egalement,method apres tical......bref le 1er album d'un artiste est toujours ou presque son best seller car c'est celui qui a fai sa renommée donc arettez avec vos com' a la con du genre "ouais bof c'est pas encore illmatic blablabla...." c'est facile de dire cela mais developpez des arguments svp....je met la mention speciale au 1er titre de l'album vraiment bon....la mention rien de special au track avec jay-z la prod me donne des impressions de "deja entendu"...hip hop is dead est plutot bon a l'ecoute surtout en fin de track...mais ce que je reproche le plus c'est que ce bel album devient lassant au bout d'un certain temps (surtout pour moi qui ecoute chez moi,en voiture,au travail :D ) c'est la la grande dif entre un "classique "et un "tres bon album" .......en resumé cet album est le meilleur album de l'année....mais pas le meilleur de nas....

    Ma note : 8
  • Isertites
    Isertites - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    L'album est une contradiction du titre :unsure:

    Nas MOntre sur ce Skeud que Le HIp HOp est Immortel

    Avec son flow et ses paroles dignes d'un Grand Mcs Nas est incontestablement l'un des Meilleurs rappeurs que le monde n'ait jamais connu
    Grand Mc ce Nas

    POur revenir a l'album je l'ai trouvé Magnifique Pas son meilleur Skeud mais l'un des meilleurs avec en Nas en formes des Feats bien choisis et des prods exellentes
    Cependant il est assez doux pas trop Hardcore c'est le seul point négatif que je note enfin négatig pour Moi

    Ma note : 8
  •  
    shyne - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Un titre d'album bien polémique mais quand on dit que le hip hop est mort, il faut faire un album suffisament bon pour se permettre de critiquer, il faut se sublimer. C'est loin d'être le cas ici où Nas nous sort un album dans une ambiance loin de nous faire comprendre que le hip hop est mort. Je m'attendais à un album avec une ambiance plutôt glauque ou du moins sombre, et là en écoutant certains morceaux, on peut se dire que le hip hop est mort tranquillement, sans déranger trop de monde. En écoutant "Hold Down The Block", "Play On Playa" ou "Hustlers", on ne peut que se dire qu'il n'y a rien de grave. Cependant, si on sort du contexte, l'album est très bon, Nas fournit comme à son habitude un morceau bien au dessus des autres ("Black Republican" bien entendu), et livre pleins de morceaux qui vont me rester en tête ("Blunt Ashes" "Let There Be Light", "You Can't Kill Me","Not Goin' Back"). Essai convaincant pour "Who Killed It" même si je m'attendais à avoir un mea culpa de sa part car Nas a aussi eu sa période où il affichait clairement ses bling-blings, son attitude gangsta...
    L'album a du mal à porter un titre aussi lourd, mais même ceux qui n'ont pas écouté l'album mais qui connaissent le titre se poseront la question de la mort du hip hop, réécouteront les morceaux dits "vrai hip hop" et délaisseront les titres trop commerciaux. Dans un cas comme celui-ci, il y aura peut être une nouvelle tendance dans le rap de retour aux sources et dans un cas comme ça, on aura peut-être des albums avec des tendances plus rap que pop ou gangsta à l'excès. Il faudra voir d'ici 1 an ou 2 si cet album aura changé quelque chose au hip hop ou non, si c'est le cas, l'album pourra être considéré comme un album marquant du hip hop, ce qui est très difficile à trouver de nos jours.

    P.S. : La pochette de l'album aurait pu être un peu moins travaillé par ordinateur...creuser un petit trou dans la terre et prendre une vrai rose noire (venez me demander si vous ne savez pas comment on fait)aurait été plus réaliste et moins fictif donc...

    Ma note : 8
  •  
    $georgy$ - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    rien a dire j'ai quasiment tout adoré de cette album.
    Nas est trés bon la plupar de ses instrus sont bonne.j'ai vu qu'il déchirer toujours autant au mic,dommage que son flow soit toujours le méme je trouve qu'il change pas trop.les prods sont excellentes et les feat sont bon aussi...un trés bon album

    track préférés:
    "black republican"
    "hustlers"
    "hold down the block"
    "blunt ashes"
    :good:

    Ma note : 9
  •  
    iron mick - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Cette album c une tuerie , enfin du vrai hip hop nas il a toujours la mm ligne de conduite il est pa parti ds un album style rap rnb comme jay z , ds cette album lé prods sont très bonnes ,ya dé bons feats comme avec the game , snoop, jay z n celui la y lé du mm calibre que god son ,lé otres mc's y devré s'inspiré de lui é ne pa oublié d'ou le hip hop vient càd de la rue .

    Ma note : 9
  • Sholtz
    Sholtz - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    Perso je l'attendais à mort

    Et enfaite je reconnais que la plupart des morceaux sont bons mais je l'ecoute rarement il est bien mais voila quoi :buh: banale presque je dirais..

    Les Tueries :
    Hip Hop Is Dead : Voila le genre de bon single ! il peut faire vendre tout en étant Hip Hop dans sa conception !

    Black Republican (Feat.Jay-Z) :
    La réunion quoi ! Une instrue magistrale avec une impression de courronnement.... :D

    Hold Down The Block : J'adore l'ambiance du morceau ! tout comme Not Going Back :good:

    Et je finis par ma favorite ; Let There Be Light Un grand bravo à Kanye , au chanteur et à Nas qui colle parfaitement

    d'ailleurs Still Dreaming n'est pas mauvaise non plus , Nas & Kanye je trouve que la sauce prend bien

    Les Moyennes :
    Who Killed It ? (J'aime l'instru mais le delire avec la voix pas du tout !)
    Where Are They Now?

    You Can't Kill Me


    Le début est franchement fade niveau instru surtout à cause de Salaam Remi

    Le reste c'est du bon, sans plus....


    Pour conclure je lui mettrais 15.5, si je devais comparer je préfere l'album de Jay qui possede une âme je trouve comparé à celui la...c'est du Jay quoi !

    ;)



    Ma note : 8
  •  
    ##### - Mar 02 Jan 2007
    • 0



    Ah ok, la j'suis completement d'accord meme si je reformulerait en disant salir l'image du hip-hop parce que comme tu le dit le hip-hop est loin d'etre mort c'est pas ces quelques "goutes de pluie" contre ce puissant parapluie qu'est le hip-hop qui va la fragilisé. Parce que perso l'avis des haterz de hip-hop ont s'en bat tous les reins grrrrr :angry:

  •  
    Ibo - Mar 02 Jan 2007
    • 0



    Nan mais j'ai pas dit que c'était ces producteurs qui avaient tué le hip-hop (d'ailleurs pour moi le hip-hop est loin d'être mort m'enfin) mais tu vois, il reproche aux gens au devant de la scène d'avoir tué le hip-hop mais justement, Dre, Will.i.am, Scott Storch et tout ils travaillent avec ces personnes, donc Nas utilise les même producteurs que ceux qui ont selon lui tué le hip-hop...attendez y a une erreur quelque part quand même.

  •  
    Moua - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Tres bonne chronique pour un tres bon album (attention t'as oublié un "à" et de fermer une guillemet^^).

    Je trouve l'album tres tres reussi de la part de Nas, certe ça n'est pas un classique mais ce n'est pas ce à quoi je m'attendais, juste un album extremement solide, où il utilise certe des méthodes (prods, feats) qui font le hip hop "commercial" actuel, mais le rendu est mainstream avec un souspoudré d'underground. Les lyrics sont toujours à un bon niveau, le flow est là et les productions son tres bien assurées dans l'ensemble.
    Les morceaux tres bons (voire excellents) pour moi: Black Republican, HHID, Not going back, Hold down the block et Blunt ashes (mothaf*cker Chris, stop playin', start producin' !).

    Les morceaux dont j'aurais pu me passer pendant l'ecoute: Playa on playa, je m'attendais au pire de cette collaboration, à vrai dire j'ai été agreablement surpris, mais je trouve que les deux MCs ne vont pas trop ensemble, et Hustlers, bon morceau mais je l'aurais plutot vu dans l'album de Game que dans celui-ci, surtout qu'il n'est pas trop dans l'ambiance du truc....

    Ma note: J'ai hesité entre 16 et 17 mais j'adhere assez à l'ensemble, et puis j'ai mis 16 à certains albums de cette fin d'année que je trouve inferieurs à celui-ci ( DA ou TBCT notamment) donc c'est 17 !

    Ma note : 9
  •  
    ##### - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Oué, moi non plus j'ai pas trop compris ça



    A part peut-etre le titre assez "provocateur"...

  •  
    Nas-talgie - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    putain nimporte koi, kel marketing ya eu un clip ki a pas eu tant de airplay ke ca et carrement aps de pub a la tele, sur linternet yavat un buzz mais sinon a la tele, rien. Et si ya un artiste dans le rap game ki nas jamais cesser de sortir des sons de qualite, c CERTAINEMENT Nas. Ya reussi a vendre 355 000 dans sa premiere semaine et commencer et top du billboard 200, et tout ca, preske sans aucune campagne publicitaire... arrete de raconter nimporte koi

  •  
    ##### - Mar 02 Jan 2007
    • 0



    Salaam Remi, Scott Storch, Will IAM, Dr.Dre, Kanye West ont tué la musique Hip-Hop?? Tu y vas un peu fort, le terme modifié serait plus approprié.

  •  
    Maldja - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Jtrouve que le flot de Nas est toujours aussi meurtrier. Mais les productions je les trouve moyenne dans l'ensemble. Toutefois le thème général de lalbum fait qu'il est intéressant à écouter c'est pourquoi je lui donne 17/20. Dans cet album il met les points sur les i et peut être quand 2007 il y aura moins de mecs qui s'inventent des vies de gansta invincible et qui souille le hip hop. C'est bon bonne album dans l'ensemble. :afro:

  •  
    Nas-talgie - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    preske parfait ce skeud, jenleverais "where are they now", ke je ne supporte pas et je cahngerais la voix de Nas sur le morceau ou il a une voix de vieux, "who killed it", sinon le reste jai tout aimer. Donc pour moi c pas un classique mais proche, slmnt kelkes morceaux a couper... en plus ca fait plaisir de savoir ke Nas etait numero 1 sur le billboard 200 pour la troisieme fois de sa carriere :good: bravo nas, repect a toi et continue cke tu fais

    Ma note : 9
  •  
    Ibo - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Pouah, je sens qu'il va y avoir des "discussions" intéressantes concernant cet album, d'un côté il y aura les déçu (comme moi) et de l'autre, ceux qui n'arrivent pas à se dire que oui, Nas peut faire du moyen. Bon je commence mon euh...bon j'donne mon avis quoi.

    L'album commence très bien avec Money Over Bullshit, une prod bien sombre avec de bonnes basses et un Nas qui enchaîne bien, bref on sent qu'il est en forme. On passe avec enthousiasme au deuxième morceau qu'est You Can't Kill Me, morceau pas mauvais mais le beat est selon moi fade, il n'y a rien qui reste en tête. Le titre suivant est produit par Storch, d'ailleurs je me demandais ce que ça allait donner vu que c'est leur première collabo, le morceau est pas mal mais ça reste "basique", on a l'impression aussi que le beat date, peut être pas de 10 ans non plus mais on a l'impression que c'est les prods de Storch d'il y a 2 ans par exemple. Bref passons au suivant, Where Are They Now...eh bin, moi qui savait que Nas ne produisait que très rarement mais à côté de ça, il avait produit One Mic (prod magnifique) donc je m'disais "quand il s'y met, ce n'est pas pour rien"....résultat, un beat sans saveur, Nas est pas mal comme d'hab dessus mais le beat ne l'fait vraiment pas et on commence à se demander quand est-ce que les bons titres vont arriver. Réponse immédiate de Nas avec Hip-Hop Is Dead, au début, le fait qu'il reprenne le sample d'un ancien morceau pour en plus en faire son premier single m'était un peu resté au travers de la gorge m'enfin force est d'avouer que le morceau est plutôt bon et Nas est en forme dessus, bref on se dit que ça y est la machine est en route. On retombe direct sur le cul avec Who Killed It qui est une bouze tout simplement, et ne m'faites pas chier avec les lyrics, si je veux juste de beaux textes je lirais des livres et des poèmes, ici on écoute de la musique donc que ce soit un délire ou une "merveille de lyriciste" j'en ai rien à foutre, le beat pue. Arrive Black Republican, un son qui a son p'tit effet quand même, je m'enfous du fait qu'il y ait Jay et Nas sur la même track, de tte façon je n'écoutais pas de hip-hop quand ils étaient en beef donc je n'ai pas "vécu" durant le beef mais le beat a vraiment qqch de magistrale, probablement le meilleur son du skeud. On continue assez bien avec Not Going Back, son très sympathique et calme avec Kelis qui pose un bon refrain. Arrive maintenant le duo avec Kanye...d'un coup on se demande si on est bien sur le skeud de Nas ou de Kanye tellement ce dernier est prend de la place sur la track, track que j'aime moyennement, c'est pas mauvais mais ça manque de piquant. Vient Hold Down The Block, le beat est tranquille, Nas pose bien, son d'un niveau honorable. On enchaîne toujours dans cette ambiance calme avec Blunt Ashes qui a une très bonne ambiance, une "ambiance de mort" comme le disait qqun sur un topic. Let There Be Light....j'accroche moyen à ce genre d'instru en général, là c'est pareil, même si Nas pose bien. Secondes prod de Storch, beat un poil bizarre mais réussi toutefois, mention aussi à Snoop dont la perf m'a beaucoup plû sur cette track. On termine (oui car Hustlers n'a rien à foutre dans cet album) avec Cant' Forgot About You, la voix de meuf me plaît bien et Nas offre une perf plaisante comme toujours durant le skeud, son plutôt bon. Donc en termine vraiment avec Hustlers (je parle au niveau des chansons) qui est un son sympathique m'enfin le refrain de Marsha fait vieux après son refrain sur Get You Some et les deux MC n'ont rien d'extra. Enfin Nas démontre ses talent de MC sur Hope et ferme de manière originale son album.
    En résumé, je suis déçu de l'album, avec les perfs de Nas sur The N et sur HHID, avant la sortie de l'album je pensais que ça allait être une tuerie, bon Nas est tjrs bon sur le skeud mais bon les beats c'est du déjà vu et ça manque souvent de saveur, de piquant, c'est comme si on était dans un lac tout le long du skeud, c'est trop plat, ça manque de morceaux flash. C'est comme si j'écoutais Blood Money presque, un album qui se laisse écouter mais qui n'a rien de marquant.
    J'vais pas rentrer dans le débat su titre....alors que Nas utilise les même producteurs que ceux qui selon lui ont tué le hip-hop justement mais bon, ce qui compte c'est ce qu'il y a dans l'album, le reste on s'en fout un peu.
    Je mets un 14 à cet album qui pour moi est moins bon que le skeud de Jay, où même si ce dernier n'avait pas tjrs un flow de dingue, il avait le mérite d'avoir de très bonnes tracks comme Trouble, Lost Ones, Kingdome Come ou encore Minority Report. Le skeud de Game également, est naturellement au dessus pour moi.

    ps: ne perd pas espoir romainn!! Un jour tout l'monde ouvrira les yeux, tu vois on n'a pas la chance comme toi d'avoir la vérité absolue, il ne faut ans pour reconnaître qu'un album est bon ou pas... :rolleyes:

    Ma note : 7
  •  
    anti-puristes - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Booooooof rien de sensationnel....mis à part "Hip Hop Is Dead", "Black Republican" et le son avec Kelis, cet album n'a absolument rien de transcendant, c'est souvent très plat, et le seul son où Nas prend des risques, "Who Killed It", c'est complètement foireux...une deception.

    Ma note : 6
  •  
    Cold Chillin' - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    ouais, c'est paradoxale quoi, moi j'ai pas été déçu en ce sens que je m'attendais à ce genre de contenu (puis il y avait qu'à lire la liste des producteurs pour avoir des interrogations).
    Aprés ceux qui mettent des 20 avec genre, c'est le vrai hip-hop, il me font taper des barres. Il fixe ce LP comme norme d'un mouvement dont il ne connaisse qu'une infime partie. La durée de vie du disque est limité, pas de statut classique de ce fait.

  • RawCollection
    RawCollection - Mar 02 Jan 2007
    • 0



    C'est vrai que Nas, c'est devenu çà aussi, mais avec ce blaze, personellement j'm'attend à du Hip Hop, et là j'ai vraiment pas été servi.

  •  
    ##### - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Enfin la chronique, Nas Is Back, QB Bitch mais que vaut l'album??

    01.Money Over Bullshit -- Comme presque toute les tracks de l'album je ne l'apprécie qu'apres 3/4 ecoutes. LES nous fait une prod. vraiment sympathique avec des basses bien lourde. Nas m'impressionne et commence vraiment bien l'album (17/20)

    02.You Can't Kill Me -- Hum, comme la dit un autre forumeur j'ai une impression de "deja entendu" c'est pas mauvais pareil pour le flow mais j'adhere pas enormement (15/20)

    03.Carry On Tradition -- Ah, agreable surprise avant l'ecoute de ce son je pensai que Scotty (pour les intimes :lol: ) allez nous sortir un gros bangers mais non il sort une instru vraiment bonne qui colle assez bien a Nas qui est bon sur cette track (16/20)

    04.Where Are They Now -- Salaam remets le couvercle avec un beat old school j'adhere assez bien apres plusieurs ecoute les riffs de guitare sont vraiment sympathique Nas toujours present!! (15/20)

    05.Hip-Hop Is Dead -- J'aime bien mais Will IAM c'est pas trop fatigué meme si ça fait son effet titre eponyme qui sonne rock avec Nas qui crache ses pensées (16/20)

    06.Who Killed It -- C'est un peu l'extraterrestre des tracks Nas modifie sa voix et j'adhere pas trop et la tracks bien que debutant mal Will IAM arrive a pimenter l'instru (15/20)

    07.Black Republicain -- Oui, je l'avoue a la 1er ecoute je trouvé cette tracks ordinaire mais maintenant je me rend compte du "monument" qui decoule de cette collaboration c'est tous simplement MAGNIFIQUE, LES a fait du tres bon boulot avec des MCs tres tres en forme (20/20)

    08.Not Going Back -- Arf, la aussi ça sent le vecu, enfin bon j'aime bien l'instru quand meme Nas colle parfaitement sa voix dessus et Kelis vaut a Nas ce qu'est Beyonce a Jay-Z (15/20)

    09.Still Dreaming -- Instru qui pue le sample, comme Kanye a son habitude c'est sympathique vraiment une tracks qui met bien dans l'ambiance pepere Nas et Kanye sont en belle forme et ça fait vraiment plaisir (17/20)

    10.Hold Down The Block -- Le 2eme producteur de "Higher" change de registre pour cette album c'est bon sans plus je trouve Nas plus posé (15/20)

    11.Blunt Ashes -- Illustres inconnu a la prod (??) toujours moyen ça casse encore plus le rythme de l'album meme si c'est pas mauvais. Nas toujours assez lent mais bon instru oblige je pense (15/20)

    12.Let There Be Light -- Apres plusieurs ecoute je trouve ce son agreable. Tre William j'adore j'aime bien ça voix c'est chargée en emossion Nas a repris son souffle c'est reparti?? La prod est bonne Kanye oblige (17/20)

    13.Playa On Playa -- L'instru est sympathique, elle colle bien a Snoop et Nas arrive aisement a la "dompté" mais elle me laisse a gout assez fade quand meme je m'attendais a mieux venant d'un trio aussi enorme (15/20)

    14.Can't Forget About You -- C'est super old school autant dans le beat que sur la prestation de Michele, moi j'adhere pas trop mais je vais pas saqué ce sont parce qu'il y a un bon travail (15/20)

    15.Hustlers -- Dr.Dre repond present pour le banger de l'album la boucle est courte mais tres bonne perso. Nas est bien venere pareil pour The Game et Marsha qui met sa touche perso. moi ça passe bien (18/20)

    Voila, album bon sans etre exeptionnel ont aurait pu s'attendre a mieux, en voyant tous le grattin du rap US mais il n'en est rien peut etre qu'il a voulu amorçé la mort du Hip-Hop aveec son album.
    Je sais je sui assez severe mais plus j'ecoute plus j'en est un gout amere pas dans le faite que j'aprecie de moin en moin mais comme je l'ai dit ont auraient pu s'attendre a mieux voila je laisse refroidir mon clavier et mediter sur cette question "Hip-Hop Is Dead"??

    Ma note : 8
  •  
    Cold Chillin' - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    Oui lui se dit ne pas etre mainstream mais l'album était annonçé commercial et mainstream donc bon...

  • RawCollection
    RawCollection - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Pareil que Tavs, j'ai expliqué les raisons dans le topic futures sorties.

    J'attendais un album de Nas, j'me retrouve avec un truc super amer ( bien que j'aime le schweppes ), bref, un album facile, loin d'être Hip Hop à mort, aucunes prises de risque.
    C'est dans le "mouv fun fashion tendance kwa". J'trouve çà dommage qu'il y ait le blaze de Nas dessus ( surtout pour lui ).
    C'est mainstream à mort alors que lui se dit ne pas être dans ce moule.

    Néanmoins il contient quelques titres biens sympa, Nas est toujours frais point de vue mc-ing et contenu, çà, on peut pas le nier. ( d'ailleurs, c'est pour çà que ma note monte à 13 ).
    Kanye m'a détruit les oreilles sur la manière dont il pose ... Et le son Hustlers que j'trouve très moyen.

    @romainn: Des barres, le coup du "ouais, vous remarquerez que c'est l'album de l'année" on m'l'avait jamais faite celle là :mdr:
    Il a tourné depuis sa sortie, y'a pas besoin d'aller chier à 50 bornes hein.

    PS: Bien écrite la chro' Sag ;)

    Ma note : 7
  •  
    antonio montana - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Je suis assez fan de Nas , avec donc de grande esperance pour une très grand album est finalement il est quand meme assez plaisant mais rien de transcandant .
    Je lui met 15/20 un bon album mais manque nettement d'orginalité HHID d'accord donc j'attend quelque chose d'innovant au vue du titre de l'album et malheureusement on retrouve tous les producteurs du moment pareil pour les feats
    Ceci etant Nas realise un album très mainstream mais le tout etst très bien orchestré 2 ou 3 tueries seulement le reste entre moyen et bon , d'ailleur j'ai acheter l'album et j'avoue que je pensait le faire plus tourner que ca
    Clairement le moins album de Nas avec Nastradamus je repete quand meme il reste bon cet album
    Sinon Nas>>> de Jay-Z sur Black Republican qui reste mon coup de coeur :good:

    Ma note : 8
  •  
    Cold Chillin' - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    tu peux ajouter groupie et gay.

  •  
    Supa_Carrot - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    boloss?

  •  
    - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    non pas du tout, au contraire

  •  
    Pharoahe - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    t'as réussi à te faire chier en écoutant ces classiques?? :)

  •  
    - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    aucune crainte de mettre 19 ... j'ai écouté cet album en une seule fois, et j'ai eu des frissons, NaS a su me faire revivre ce que j'ai eu lors de the infamous ou enter the 36th chambers...
    NaS ne m'a pas déçu, ceux qui ne sont pas content de cet album se reveilleront dans quelques mois et se diront que finalement, c'est l'album de l'année.....

    Ma note : 10
  •  
    gybz - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Ouais bon l'album est très bon, sauf qu'avec un nom pareil je m'atendais à beaucoup mieux, il a voulu faire un album 0% Mainstream et ca réussi pas sur toute les tracks.

    Première parties d'album exellente et la seconde j'arrive pas vraiment à accroché mise à part Play On Playa.
    C'est très homogéne mais j'ai tendance à m'endormir sur le skeud donc bon, mais rien que pour la qualité des textes ca vaut vraiment le détour.

    Ma note : 8
  •  
    kamaveli - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Je met 20 pour remontedr la note global qui selon moi sousestime lalbum.
    Je lui mettrai 18/20, il suffit découter can't forget about you pour se rendre compte que cet album a quelque chose.
    Kanye West met les bouchées doubles et nous offre deux tracks rafraichissante qui donne de l'air à lalbum.
    Dr. Dre toujours nikel bien qu'il ne se soit pas foulé, il nous offre une track appréciable, magistralement servit par le roi de compton et le prince de new york.
    L.E.S nous étonne avec son morceaux réunissant les deux kings de new york, et dieu que sa fait du bien !
    Bien que mal barré depuis la mort de soldats tels que Pac ou Biggie, le rap est toujours bel et bien vivant, cet album en est la preuve.

    Ma note : 10
  •  
    Pharoahe - Mar 02 Jan 2007
    • 0


    jpourrais pas mieux dire donc je co-sign comme un mouton.

    perso cet album jlai perçu comme... dilué. autant street sisciple, même s'il n'est pas extra, était un album plaisant à écouter pck il y avait eu une prise de risques, ça sonnait un peu différemment. mais là on retombe dans la routine des sorties mainstream... scott storch, dr dre, wil-i-am, kanye, just blaze... en plus chaque morceau on a l'impression qu'il a déja été fait avant. bref pas marquant, aucune curiosité. en fait l'ensemble est assez fade même si dans la réalisation c'est nickel, et qu'il n'y a aps de véritable déchet. c juste le ton général de l'album

    Ma note : 7
  •  
    Cold Chillin' - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Excellente chronique. Gros disque, comme tu l'as explicité.
    Money over bullsh*t : entrée en matiere meurtriere (LES).
    You can't kill me et sa boucle répétitive qui ne sort plus de la tete. Le hook est hypnotique. LES encore à la manoeuvre.
    Carry on the tradition, SS pour la 1er prod, tout à fait reconnaissable. Pas l'alchimie pour moi (et puis j'ai l'impression d'entendre candy shop)
    When are they now, grosse claque pour moi, avec des faux airs de Raw (de BDK), on entre dans le trio de tracks classiques ( prod Nas)
    HHID: bon Nas avait dit qu'il voulait un radio hit, de la rotation. Il a eu mieu: une street anthem qui cartonne en salle NBA et en club :D (Will I Am à la prod)
    Who killed it: track hybride via les instrus (I ain't no joke baby), la synopsis m'a giflé le derriere (Will I Am again).
    LES revient au affaire pour le fameu Black Republican. I know you can feel the magic baby. Enormes morceaux, Jigga est loin d'etre un retraité. Le couplet de Nas quand à lui est un des climax du LP, épique!! (Nas>>Jigga)
    Not going back, qui reprend un sample de Polnareff (me demandez pas lequel :) ) est le duo Miss Jones-Mr Jones de l'album. My men Kool G Rap told me do not look back... Trés bon morceaux.
    Lord vuitton aka K.West prend la reléve, accompagné au hook de Chrisette Michele. Bon passons le1er couplet de Kanye plutot passable, le reste de la perf de Nas est trés propre et donne la mélodie à la prod. Good shit.
    He gotta hold down the block... Mark Batson délivre une prod smooth à souhait. Nas s'en donne à coeur joie sur cette prod taillé sur mesure. J'adhére!!
    Blunt Ashes. Morceau auquel j'ai réellement du mal à accrocher. Avis aux amateurs (prod de Cris Webber qu'à le temps pour la musique vu le niveau des sixers).
    Let there be light. Bonne nouvelle Kanye West produit sans rapper. 2éme bonne nouvelle, la prod est un bijoux!! Le hook est classe, avec la voix de Trey Williams ça aide...
    Les 2 et 3 éme couplet de Nas sont fire.
    Scott Storch relache une prod aprés le douteu carry on tradition. Cette fois jackpot. Nas démarre plein gaz et tient le coup. Snoop se met au niveau et balançe un hook dont il a le secret. (ça reste Nas>>Snoop)
    Certains ont moqué ce morceau, mais là on entend personne car Will I Am a encore été là où on l'attendait pas. Prendre du Nat King Cole et donner ce résultat ça force au respect. Crisette Michele est vraiment talentueuse. Nas tient un flow poétique et nostalgique à la fois. Somptueu.
    Un gros dique du genre mainstream sans the Doc serait parjure. 10 ans aprés It was written, they did it again. Way before "the firm", like back in the day, Nas was the first New Yorker rappin' wit Dre, sof of course I got a track to bring it back to your face... The Game balançe son name-dropping mais avec du punch. J'ai l'impression d'avoir entendu ce beat de Dre des centaines de fois, still cool though comme dirait l'autre.
    Hope, finition à capella, ultime démonstration de flow et de technique en crachant de vrais lyrics.
    Fin du show, Hip-Hop ain't dead.

    Ma note : 9
  •  
    Remo-Steel - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    Bien mais pas top et limite bof bof et surement pas ce qu'on nous avait vendu avant sa sortie, mais vue que j'ai pas saisi, ni compris les super Lyrics et que finalement, peut etre que le classique de la mort de 2006 était finalement un album dont la force résidait dans ces Lyrics et que aussi y'a qq bonnes surprises, je met 15 a ceux qui pourrait ètre le plus gros coup de marketing du rapgame depuis le GRODT...et encore meme plus.

    Mais bon si le Hip Hop is Dead rappellons quand meme, que les premiers symptomes ont put etre observé y'a 10 ans chez le meme artiste qui aujourd'hui, vient poser une rose sur sa tombe...

    Ma note : 8
  •  
    justlike_hiphop - Mar 02 Jan 2007
    • 0

    tres bon album.
    seul defaut: pas assez de "grosses tueries" :P
    qualité: album homogéne et de qualité

    :bravo:

    Ma note : 9
  •  
    Supa_Carrot - Lun 01 Jan 2007
    • 0


    Co Sign son plus mauvais apres I Am... et Nastradamus, ca reste un album correct mais trop faible pour un NaS bref Tavs a tout dit... :(

    Ma note : 7
  •  
    C'mon - Lun 01 Jan 2007
    • 0

    Aïe la chronique pique. :bravo:

    Le Hip Hop est mort...Mais certains artistes n'ont pour autre but que de le réanimer. C'est ce que je pense après avoir écouté ce skeud. L'ambiance y mêle à merveille Old Shool et originalité. Nas est au top, il a du bouffé un piment avant de poser sur chaque instrus, un flow part-balle. Certaines prods ne parviennent pas à convaincre tout à fait l'auditeur, mais voilà y a toujours Escobar qui déchire le micro.
    Alors le Hip Hop, vraiment raide ? ;)

    Ma note : 8
  •  
    Tavs - Lun 01 Jan 2007
    • 0

    J'ai déjà dit tout ce que j'en pensait dans Futures sorties. C'est, selon moi, loin d'être une réussite. C'est loin d'être nul mais c'est encore plus loin d'être génial. En un mot: fade.

    Meilleurs morceaux: HHID, Black Republican: 2 morceaux qui ne me plaisaient, à la base pas plus que ça, mais à défaut de mieux…

    Ma note : 7
  •  
    tupac6201 - Lun 01 Jan 2007
    • 0

    c clair il gere lalbum!pourtan je prefere la westcoast mai la cet album jai bien aimé,musicalemen de tré haut nivo!alala ca fai lontem tou ca!!

    Ma note : 9
  •  
    Sagittarius - Sam 30 Dec 2006
    • +1

    Je suis Hip Hop, et voici mon testament.

    Je suis un mouvement, un courant, un art, une culture, un état d’esprit, une nation, un royaume, un temple, et une musique de la rue, faite de toutes les musiques. Mes parents sont la Soul, le Funk, le Reggae, j’ai quelques frères et sœurs plus jeunes ou âgés, comme l’Electro, le R&B, le Trip Hop... Je suis né quelque part à New-York, je ne sais plus très bien quand exactement au début des années 80, quand mon père Kool Herc est arrivé avec seulement des platines et un micro. C’est de là que tout est parti, de mon foyer, le Bronx : le rap, les Djing, le sampling, les battles, le breakdance, le graffiti… J’ai grandi depuis les bas quartiers de façon exponentielle, sans limites artistiques ou géographiques (Eastcoast, Westcoast, Dirty South…), dépassant les frontières du pays où je suis apparu pour conquérir l’Europe, l’Afrique, l’Asie… avec un message : unity, peace, love and having fun. Durant mes débuts, je me suis senti marginalisé, décrié avant de finir par être accepté. Les ventes de disques aidant, je me suis humblement auto capitalisé grâce au rap, jusqu’à mon âge d’or dans la première moitié des années 90. Malheureusement après cette période faste et riche en classiques, l’industrie musicale a voulu me racheter et me formater, ce qui a créé comme un schisme, qui m’a désagrégé en me rendant commercial d’une part, et me séparant de mes racines soi-disant trop underground ou conscientes. L’argent est dès lors devenu poison et a commencé à agir sur la matrice du rap game tel un cancer, alors que les médias me portrayaient et me stéréotypaient plus ‘bling bling’, plus ‘gangsta’, plus macho, bref plus attrayant. Hélas, en me salissant les mains, j’ai délaissé de MCs passionnés et activistes malgré moi, condamnés à se faire un nom pour eux-mêmes ou s’essayant à de nouvelles alternatives, pour des businessmen égocentriques. J’ai vu dans les dernières années de ma vie nombre de mes enfants en train de perdre ce message et cette ambition véritable, allant même jusqu’à s’insulter et ternir ma propre image, qui n’est que le reflet des figures emblématiques que j’ai engendré. Paradoxalement, je ne me suis jamais autant senti ouvert et diversifié, omniprésent, omnipotent… Malgré tous ces efforts, mon âme se perd lentement.

    Je tiens particulièrement remercier mes disciples et élèves les plus fervents et fidèles, emcees, producteurs, disc-jockeys, les gens partout dans le monde qui m'aiment pour ce que je suis, de Kool Herc (mon géniteur) et Afrikaa Bambaataa à Jay-Z en passant par KRS-One ou Dr Dre, tous ceux auxquels je vis à travers, et plus spécialement l’un des plus doué de sa génération, celui qui s’appelle Nasir Jones et à qui je suis lié à la vie, à la mort. Je l’ai connu depuis sa naissance avec le chef d’œuvre
    Illmatic, vu grandir avec It was Written, et bien que son adolescence artistique ne fut pas glorieuse, il a su affirmer sa matûrité sur Stillmatic jusqu’à me demander en mariage sur Street's Disciple, témoignage de son engagement irrévocable et entier. Je voudrais en guise de legs, le voir me représenter au mieux pour annoncer ma mort imminente à la face du monde avec Hip Hop is Dead. La date d’échéance pour cette mission était donnée pour le 19 Décembre 2006, et sa tâche n’a pas été une partie de plaisir. Le but ultime pour cet opus était l’union. Dans un premier temps, Nas se devait de fraterniser avec son frère ennemi Jay-Z, qui lui a tendu la main avec un contrat chez Def Jam Records, le label qui m'a rendu célèbre pendant deux décennies. Ensuite il a fallu choisir pour mes obsèques des personnalités représentatives de mes valeurs et mon honneur. Outre Jay-Z, tu as collaboré avec ton producteur et ami de longue date, L.E.S., ainsi que mon meilleur élément, celui qui instrumentalise d’une main de maestro à la précision chirurgicale, Dr Dre. Lorsque le docteur est présent, ses poulains ne sont jamais loin. Il y a Scott Storch, le musicien darwiniste, The Game, qui a réalisé un documentaire sur ma vie, et Snoop Dogg, qui a fièrement réunifié la côte ouest. Kanye West a répondu au faire-part, avec toute sa classe de Louis Vuitton Don, mais la surprise vient de la participation de Will.i.am, malgré toutes les différences et l’adversité, le meneur des Black Eyed Peas est là en renfort pour mon salut. Sa femme Kelis Jones joue le rôle de la rose noire avec à côté, le basketteur Chris Webber pour qui je suis sa seconde vocation. Tout ce monde venant de milieu et d’univers différents, ici présents pour la même cause.

    Il n’est plus question de course au trône ou d’afficher ses motivations en se mesurant à d’autres MCs, il s’agit en vérité pour Nas de tirer la sonnette d’alarme. Sa première action directe a été de prendre en otage les radios et les DJs publicitaires avec « Hip Hop is Dead », où Will.i.am revoie le même sample que « Thief’s Theme », dans une version mainstream tout en incrustant des passages de beats old school. Vient la question de savoir qui sont les coupables présumés m’ayant engrainé dans cette gangrène sur « Who Killed It ? ». Nas joue avec les effets vocaux, en transformant sa voix comme sur son précédent opus, tandis que Will ressort les vieux kits de batterie à la Run DMC. Lyriciste accompli et perfectionniste, il fait référence dans ce storytelling à de nombreux classiques m’appartenant, avec les rimes suivantes par exemple :
    « He only hangs with the Criminal Minded/ Says you guys did it DoggyStyle is he lyin'/ She says, ‘Walk This Way I'll tell you a Children's Story’ ». Nas le MC surdoué mais en plus producteur, assisté par son collègue Salaam Remi, pour répondre à une seconde question substantielle : « Where Are They Now ? ». Dans cette longue liste de "name-dropping", sont portés disparus, reconvertis ou écartés du système : Tim Dog, Buckshot, Rakim, Roxanne Shante, Father MC, King Tee, Lord Finesse, EPMD, Kriss Kross, Fu-Schnikens… Le sort a voulu que l’auteur du sample utilisé ait lui aussi disparu il y a peu, puisqu’il s’agit de mon précurseur et une grande source d'inspiration, le Godfather of Soul James Brown. Bien triste nouvelle… Mais la vie continue, et il faut porter ma responsabilité sur des épaules solides. Sur « Carry On Tradition », Nas rappelle qu’il ne faut pas nécessairement penser à ce que je peux apporter aux artistes, mais ce que les artistes peuvent faire pour moi, Hip Hop. Mes principes doivent être inculqués aux générations futures qui s'inspireront de moi, pour me faire revivre qui sait...

    Nasir Jones, le disciple de la rue, celui qui se prénomme fils de Dieu, a-t-il besoin de réaffirmer sa grandeur? Il représente bien l’essence même du Master of Ceremony, celle du personnage qui a constamment le besoin de se mesurer aux autres à coups d’attaques verbales sur microphone pour défendre son statut d’intouchable avec « You Can’t Kill Me ». Une seule personne a osé le défier, le temps d’une lutte fratricide pour la couronne, à l’aube du 3e millénaire. J’aime ce genre de compétition, surtout lorsqu’au final, cela se conclut par un geste événementiel : une paix. Jay-Z et Nas ensemble, deux militants à ma solde, luttant pour ma nation, ce n’était qu’un rêve il n’y a pas si longtemps encore. Ensemble, ces deux emcees exceptionnels pour la première fois sur un morceau, le majestueux « Black Republican », voici un beau cadeau d’adieu qui m’a été offert. Il en a fallu du temps pour en arriver là quand même, mais comme on dit, mieux vaut tard que jamais. Tout comme une déclaration à mon égard, une fois de plus n’est jamais de refus. « Can’t Forget About You », et cette boucle du classique « Unforgettable » empruntée à Nat King Cole merveilleusement découpé par Will.i.am, où je suis personnifié par la voix soulful de Chrisette Michelle, je n’en demandais pas mieux. Je sens un Nas vraiment nostalgique, souriant au passé, lorsqu’il se remémore mes meilleurs moments de ma carrière sur cette chanson. Pour rester dans ce même registre "sample de soul", je voulais parler bien sûr d'un expert en la matière, Kanye West, qui lui aussi recrée de belles œuvres à partir d’anciens chef d’œuvres. C’est devenu une personne importante dans mon milieu. Ici, Kanye offre à Nas deux instrus de valeur, dont le laid-back « Still Dreamin’ », sur lequel il pose son refrain ainsi qu’un couplet.

    Même Scott Storch a usé du sampleur, et c’est chose rare pour être dite, ceci pour mettre en boucle « After The Dance » de Marvin Gaye, pour le duo avec un Snoop Dogg en pleine forme, « Play On Playa ». La hache de guerre avec la côte ouest est belle et bien enterrée depuis une dizaine d’année, petit rappel sur « Hustlers » : Nas a été le premier rappeur de la côte est a avoir collaborer avec Dr Dre (qui produit ce morceau), ce qui a debouché ensuite sur le projet The Firm. Avec The Game, cet écorché vif de Compton, je vois là un bel exemple de ce que peut être un gangsta rap sans ce côté glamour et clinquant, sans faire l’apologie de la violence. Seul compte le respect. Que lui reprocherà vrai dire, à part les mauvaises langues qui disent qu’il n’est plus ghetto ou n’a pas de crédibilité. C’est son choix après tout, d’aller de l’avant et ne pas revenir en arrière, si ce n’est dans mes souvenirs. Il justifie son point de vue sur « Not Going Back avec sa femme Kelis, et il faudra l’accepter. Et si d’autres venaient encore à contester son propre talent, l’acapella « Hope » suffira par mettre tout le monde d’accord, juste avec des rimes assassines et un flow inégalé. Dans sa globalité, Nas offre avec
    Hip Hop is Dead un discours cohérent à mon sujet, en ajoutant évidemment sa vision de moi. Et c'est peut-être cela ce qu'il faut retenir de cet album, cet hommage dont il s'est acquitté et cette funeste réalité.

    Peut-on dire que Nas fait revivre le rap de New-York ? Non, mieux que cela, il remet momentanément au goût du jour ma musique originelle, celle d’où je viens. Mes jours sont comptés, et je suis ravi de voir que Nasir Jones ait pu parachever ma destinée à temps, je peux enfin mourir tranquille. Je m’en vais rejoindre mes grand-pères James Brown, Ray Charles,… et mes fiers enfant-soldats Notorious BIG, 2Pac, Big Pun, Jam Master Jay,… Je vais m'en aller, comme le Rock'n Roll avant moi, lorsque Lenny Kravitz a chanté « Rock'n Roll is Dead ». Il reste que je survivrai encore et toujours tant qu’il y aura de la musique, et dans le cœur et l’âme de mes enfants et des amateurs, qui continueront à perpétuer mon œuvre et ma mémoire, plus vivante que jamais.

    Ma note : 9
 1 ... 13141516 
Nas Albums