Rnb, Soul

Lil Mo

Lil Mo - Pain & Paper (Album)

Lil Mo - Pain & Paper
  • 6.25  · Notes : 2
  • Date de sortie : 19 Nov 2007 (RNB Album)
  • Achetez maintenant Achetez maintenant

Tracklist

Trackliste de Pain & Paper :

1 - Intro2 - Officially Hollywood - Lil' Mo, Katt Williams3 - Sumtimes I - Lil' Mo, , Jim Jones4 - Heartbeat - Lil' Mo, Donny Roc5 - Lucky Her6 - Broken Heart7 - Husband8 - Just Like That9 - Youngin - Lil' Mo, Da Brat10 - One for the Road11 - I Need You Now12 - How Can I Tell - Lil' Mo, , Heaven13 - Sexy Pictures - Lil' Mo, , Trina14 - No Hotel15 - Baby Please16 - Dotted I (I'm Not Perfect)17 - Sumtimes I, Pt. 2 - Lil' Mo, Fabolous

Commentaires (Facebook)

Vous n'êtes pas connecté

 

  • Jayceon-groupy'z
    Jayceon-groupy'z - Ven 07 Mar 2008
    • 0

    Franchement l'album à la première écoute, j'ai bien apprécié, même si je pensais qu'il manquait le punch de la Lil'Mo d'antan...Et puis après, au fil des écoutes, j'ai trouvé l'album un peu homogène, on a plutôt l'impression d'écouter un long morceau, les instrus se ressemblent et ne sont pas toujours adaptées au chant (ou vice-versa), et les chants ne se démarquent pas trop les uns aux autres...
    Bref je trouve que c'est un album tout de même consistant mais pas si innovant, je m'attendais à mieux...


    -pour l'intro, je met un bon 5/5 pour le speech aggressif et confiant accompagné d'un accapella tonifiant un peu gospel pour nous inviter dans le monde de LilMo...let's go!
    -La version de 'Sumtimes I' avec Jim Jones passe moins bien qu'avec Fabolous. Sinon le morceau est bien construit sur une ambiance smooth.
    -'Husband', 'Jus like that' sont des morceaux que j'ai eu du mal a apprécier, avec des refrains un peu fait a la va vite :unsure: et un ensemble que j'ai trouvé moyen...
    -'I need You Now' est un morceau qui passe bien, pour chiller, de même que 'Broken Heart' moins soft que ce dernier plus energétique, avec de bonnes prestation vocales.
    -Bon après y'a les prods plutôt futuristiques qui arrivent. A part Brandy, ça ma jamais vraiment branché d'entendre du RnB dessus...donc 'How Can I Tell', je l'ai pas repassé plus de deux-trois fois...j'ai quand même aimé le petit speech rap, ou Mo se débrouille. Pareil pourSexy Pictures même si j'ai trouvé le morceau plutôt malmené, à force, j'ai fini par aimer, avec le speech entrainant de Trina.
    -Pour le côté énergétique on a aussi 'Baby Please' mais l'instru est si agaçante...Même si c'est un morceau plutôt dansant, l'instru un peu à la Jazze Pha n'était pas nécessaire, un Darkchild aurait été plu efficace avec une telle voix
    -Le manque de délicatesse et d'émotion fait que 'No Hotel' m'a vraiment ennuyé...

    Passons aux tracks que j'ai le plus aimé
    -'Youngin' , morceau plutôt laid back qui flirte un peu avec le New Jack et une ambiance qui fait planner...
    -'One For The Road' une de mes préférées, même si l'introduction est un peu trop timide avec une voix un peu absorbée par les pianos. Mais après l'intensité vocale de Lil Mo reprend le dessus, donc c'est pardonné :) Là au moins, on retrouve plus l'émotion, délaissée un peu le long de l'album, autant dans la mélodie que dans les lyrics.
    -'Lucky Her' est une de mes préférées également, avec une ambiance plutôt calme, la voix bien accordée a la prod, j'ai trouvé que c'était le morceau le mieux construit.
    -'Heartbeat' avec toute l'émotion qu'on attendais, le sens du texte, le jeu vocal, et la prestation de Donny Roc qui ne gache pas trop l'ambiance est un morceau à ne pas zapper.
    -Enfin 'Dotted I' est mon préféré without hesitation !! Là on ressent bien l'influence Gospel que Lil Mo ressent, et qu'elle ne cache pas. J'ai aimé le fait qu'elle utilise ce dernier morceau pour mettre les points sur les I, comme une confession, où elle se livre au delà de son apparence Bad Girl qu'elle expose. On ressent la sincérité, la vulnérabilité de la femme, son attachement à Dieu et une fois de plus elle nous prouve son talent et ses capacité vocales indéniables :rolleyes:
    Il 'y a aussi Official Hollywood, coup de cœur, morceau qui illustre la Lil Mo pleine de pêche et enjouée que j'attendais :)



    Ma note : 7
  • Bobby_Milk
    Bobby_Milk - Dim 02 Mar 2008
    • 0

    Si le monde du Hip Hop a pris et continue de prendre avec les années le contrôle de nombreuses radios, c'est en partie grâce à ses tubes mixés à la saveur du R&B. La méthode initialement et principalement exposée à l'époque par Puff Diddy s'est révélée très fructueuse, de nos jours c'est presque devenu monnaie courante de voir un featuring avec un artistes de la scène R&B/Soul pour que celui-ci concocte un refrain attirant. Faire de la figuration avant d'avoir un rôle principal semble être une évolution logique, c'est ainsi que Lil Mo et d'autres chanteuses ont ainsi été révélées au grand public. Cynthia Loving de son vrai nom, a commencé sur les chapeaux de roue avec Missy Elliot pour son tube galactique "5 Minutes" avant d'enchaîner tout un tas d'autres collaborations, côtoyant Styles P, les Mobb Deep, Ja Rule ou encore Fabolous, qui n'a depuis cessé de la supporter sur chacun de ses albums (et vice versa). Pour la suite de sa carrière, l'autoproclamée 'The Godmother' a quitté les rangs du sulfureux label Cash Money Records pour sortir en total indépendance sous sa propre enseigne (Honeychild Entertainment) son nouvel et quatrième album, 'Pain & Paper'. Dévoilé et distribué en Août dernier par Koch Records, ce n'est qu'en ce début 2008 que l'hexagone a pu le découvrir.

    Appréciable sur plusieurs points, l'album est quand même passé inaperçu dans les bacs. Le manque d'information et d'engouement porté par les médias n'auront pas empêcher certains irréductibles à se pencher dessus. La majorité des morceaux relatent des histoires, fictives ou pas mais en tout cas raconté d'une belle manière comme sur 'Heartbeat'. En compagnie du très prometteur Donny Roc, Lil' Mo nous narre avec émotion lorsque son compagnon se fait tirer dessus, le tout est amené par la douce mélodie hospitalière de Brian-Michael Cox. La plume de la chanteuse a beau être précise et sincère, sur la longueur de nombreuses chansons parviennent à lasser, le genre de balades mielleuses qu'on écoute pas deux fois et que seul l'artiste a su y déceler une émotion en la créant. La voix est là, mais la construction des morceaux, le choix des productions sont parfois simplistes et hasardeux. Y'a pas à dire, Lil' Mo reste bien plus efficace lorsqu'elle est épaulée: Da Brat fait un court mais intéressant come-back sur 'Youngin', tout comme Fabolous et Jim Jones qui introduisent 'Sumetimes I' et 'Sumetimes Part.2'. La baddest biatch du circuit, Trina, lâche quelques punchlines dans 'Sexy Pictures', mais le meilleur morceau de l'album reste sans nul doute 'Officially Hollywood', une combinaison avec le pimp Katt Williams produite par Judah.

    La pochette (légèrement effrayante) reflète néanmoins parfaitement les différentes facettes de la chanteuse : Une âme et un côté glamour qu'elle apporte lors de ses chants, et de l'autre l'attitude tatouée plus bad girl qu'elle peut arborer. Pas encore tout à fait au point sur long métrage, Lil' Mo démontre néanmoins qu'elle a les moyens de réaliser de bonnes choses mais n'arrivent pas encore à les concrétiser de bout en bout.

    Ma note : 6
Lil Mo Albums