Rnb, Soul

Dwele

Dwele - Sketches Of A Man (Album)

Dwele - Sketches Of A Man
  • 7.72  · Notes : 9
  • Date de sortie : 24 Jun 2008 (RNB Album)
  • Achetez maintenant Achetez maintenant

Tracklist

Trackliste de Sketches Of A Man :

1 - Sketches of a Man (Intro)2 - Free as a Bird3 - Feels So Good4 - Blow Your Mind5 - Few Reasons (Truth, Pt. 2)6 - Open Your Eyes7 - Workin' on It8 - Brandi - Dwele, Slum Village9 - Five Dolla Mic10 - I'm Cheatin'11 - You Won't Be Lonely12 - Love Ultra13 - Travelin' Girl14 - If You Want To - Lloyd Dwayne, Dwele, J. Tait15 - Shady16 - 70's17 - Vain18 - Spiritual19 - I'm Sorry (Wake the Musical Baby)20 - Body Rock

Commentaires (Facebook)

Vous n'êtes pas connecté

 

  •  
    plb13wars - Dim 17 Aou 2008
    • 0

    Très bon album meme si trop homogene c'est vrai "Open Yor Eyes" est terrifiant ainsi que Workin On It l'hommage a Jay Dee qui mixe les tracks du génie "Nothing Like This" , "Baby" a la sauce Dwele

    Ma note : 8
  • Da Rebel Ins
    Da Rebel Ins - Dim 17 Aou 2008
    • 0

    Comme tous, bon album.
    point positif : Dwele est vraiment doué, et possede une voix génial. L'album est "sans déchet" pas de son mauvais je dirais. J'adore la Nusoul et cette album va encore etre écouté pendant un bon moment. (un + pour Body Rock, I'm Cheatin, Open Your Eyes, Feel So Godd...)

    Point Négatif : Trop Homogene cette album, Dwele aurait gagné à mettre plus d'ambiance, genre un bon petit son Dance, ou club, ou quelques featurings féminin. Une Production de kanye pourquoi pas (flashing light est une excellente track).

    Ma note : 8
  •  
    Negrobar - Sam 16 Aou 2008
    • 0

    Dwele continue de valoir le détour, mais bon faudrait pas qu'il devient un Jaheim à faire ce qu'il sait faire et avoir une carrière sans risque... Je laisse passer cette fois-ci mais attention lol !

    C'est bon, très bien réalisé dans l'ensemble, de la bonne nu soul après je reste quelque peu sur ma faim.

    Ma note : 8
  • The Hitmen
    The Hitmen - Mar 12 Aou 2008
    • 0

    Vachement sympa comme petit skeud. Sa voix glisse bien à l'oreille. Quelques bons titres, de bonnes mélodies. Bref, une bonne sortie

    Ma note : 8
  •  
    Sagittarius - Lun 11 Aou 2008
    • 0

    C'est du Dwele, je vois pas ce qu'il y a à dire d'autres à part que j'ai bcp apprécié ce disque (surtout avec ma copine). Très agréable à l'oreille, velouté, très cohérent dans ses transitions entre morceaux, avec l'ombre de Jay Dee qui plane aux alentours. De la bonne NuSoul !

    Ma note : 9
  •  
    Whatcha Gon' Do? - Lun 11 Aou 2008
    • 0

    J' vous cache pas que j' m'attendais à mieux, c'est un bon album je ne dis pas le contraire, mais bon j'ai l'impression de l'avoir déjà écouté...

    14.

    Ma note : 7
  •  
    malkovich-kran - Lun 11 Aou 2008
    • 0

    j'aime dwele mais j'ai pas encore ecouter l'album

  •  
    abdeeel - Lun 11 Aou 2008
    • 0

    L’album est pas mal. Moins bon que ses précédents travaux mais ça reste correct…
    Le truc c’est qu’il n’y a pas vraiment de grosses prise de risque par rapport à un Some Kinda par exemple ce qui fait que l’album est un peu moins agréable à écouter, on à l’impression d’écouter un some kinda 2 en moins bon…
    Le niveau général de l’album reste quand meme bon, et on a le droit à de très bons morceaux comme Open Your Eyes, Body Rock…

    Ma note : 8
  • alekss
    alekss - Lun 11 Aou 2008
    • 0

    Un bon album , Dwele est toujours aussi appréciable à écouter . Mais je regrette le manque de prise de risque , certaines tracks se ressemblent de trop .
    N'empeche que le taf est propre et mérite bien l'écoute .


    La relecture d'Open Your Eyes est une bombe :)

    Ma note : 7
  •  
    Nass' - Jeu 07 Aou 2008
    • 0

    user posted image

    Tracklist

    01. Sketches Of A Man (Intro)
    02. Free As A BBird
    03. Feels So Good
    04. Blow Your Mind
    05. A Few Reasons (Truth Pt. 2)
    06. Open Your Eyes
    07. Workin' On It
    08. Brandi (feat. Slum Village)
    09. 5 Dolla Mic
    10. I'm Cheatin'
    11. You Won't Be Lonely
    12. Love Ultra
    13. Travelin' Girl
    14. If You Want To (feat. Lloyd Dwayne & J. Tait)
    15. Shady
    16. 70's
    17. Vain
    18. Spiritual
    19. I'm Sorry (Wake The Music Baby)
    20. Body Rock

  •  
    Nass' - Jeu 07 Aou 2008
    • 0

    Décidément, Dwele semble suivre la même voie que son collègue Raheem Devaughn : exercer ses compétences dans le Hip Hop pour mieux rebondir sur un projet en préparation et cette stratégie est loin de produire des résultats décevants. De mémoire, Dwele est apparu en collaboration sur des titres qui en feraient saliver plus d’un comme « The People » de Common, « Trilogy Act 2 » de Pharoahe Monch en passant par des moments des plus promotionnels comme le prouve l’excellent « Flashing Lights » de Kanye West. Il est également utile de se souvenir que ce chanteur entretient des liens avec le monde du désormais défunt Jay Dee et de la troupe Slum Village. Pour s’en convaincre, ce nouvel opus dégage à de nombreuses reprises un parfum de recueillement sur ce que le génial producteur de Détroit avait réalisé durant sa si courte carrière. Dwele reste profondément affecté par cette dramatique disparition et il trouve en ce nouvel opus l’occasion d’exprimer toute sa dévotion envers son maître. En effet, ce quatrième effort (si l’on compte le discret premier disque The Rize) se targue de renfermer son lot de clins d’œil à destination du Roi perdu de Detroit : une reprise de la mélodie et des pianos secs du « The Light » de Common sur « Open Your Eyes » et un agglomérat de claps, de kicks et autres éléments purement « Jay Deeiesque » sur « Workin’ On It ».

    Quand le crayon épouse les formes du recueillement pour mieux montrer un être meurtri par la mort de son mentor, Dwele nous laisse découvrir la part mélancolique de son âme et cette attitude est loin de nous déplaire tant ce comportement a déjà créé des merveilles sur ses anciens albums Subject et Some Kinda… mais là où ces réussites artistiques incontestables fleuraient bon la surprise dans leurs démarches (sans oublier un soupçon de maîtrise), Sketches Of A Man (Koch Records) préfère se mouvoir sur les bases qui ont fait de cet artiste un rendez-vous obligatoire de la Nu-Soul : un grand lever de rideau sur le jazz avec les trompettes obscures, une atmosphère chaude qui accentue l’impression que le monde sonore du jeune homme se referme sur lui, la confirmation que le multi instrumentaliste est toujours à l'aise… "What is a sketch without Some Kinda Subject ?" La couleur de l’album est fournie dès la fin de l’Intro : Dwele compte ériger avec ce jeu de mots un disque qui puisse être à même de rassembler les forces des deux anciennes galettes… Un choix foncièrement périlleux quand on sait que les fans de la première heure seront loin de se sentir dépaysés en apprenant que rien ne sera neuf à l’horizon. Pour les novices en la matière par contre, ce sera certainement un album riche en émotions.

    Ben oui ! Parce que quoi que l’on en pense, Dwele reste une valeur sûre du milieu et à partir de cette idée, il fait partie des artistes qui créeront à chaque fois des matières intéressantes. C’est certes loin d’être neuf, original et novateur, mais diable que le résultat est bon ! Le contenu n’a pas bougé d’un iota (on reste dans le terrain connu de l’amour), mais il semblerait que même dans le classicisme, le chanteur s’en sorte haut la main. Des pianos profonds « I’m Sorry », du très jazzy « Vain », du pessimiste « Shady » en passant par l’immanquable single « I’m Cheatin’ », Dwele ne se mouille pas de trop (pour ne pas dire pas du tout) pour surprendre, mais bizarrement la sauce prend. Pourquoi ? Essentiellement parce qu’il fait le point sur sa carrière en réexplorant les zones d’ombre de sa discographie et, ceci dit, d’une fort belle manière et il dépoussière son univers composé de braise et de flammes pour provoquer des fumées encore plus denses.

    Plus une carte de visite efficace qu’autre chose Sketches Of A Man se laisse déguster avec un plaisir des plus coupables, car comme mentionné plus haut, il ne révolutionne en rien notre musique préférant attendrir l’audience en jouant sur l’expérience et les acquis. Il faudrait que maintenant Dwele mette de côté le volet rétrospectif pour se concentrer sur un « vrai » nouveau projet, car autant mettre les choses au clair : ses tours de prestidigitation qui visent à cacher le recyclage ne marcheront sans doute pas 2 fois.

    N. B. Pour les novices qui seraient intéressés par le travail du gaillard, concentrez-vous sur les albums Subject et Some Kinda… qui renferment des enjeux infiniment supérieurs à ceux de Sketches Of A Man.

    Ma note : 8
Dwele Albums