Rap2K : Rap, Hip Hop

Eminem

Critiques: Eminem - The Marshall Mathers LP - Page 11

Vous n'êtes pas connecté

 

  •  
    Psychopad - Ven 09 Dec 2005
    • 0

    Halala quel album !!!
    Ca commence par une tuerie évidemment : Kill you, ça enchaîne avec Stan que tout le monde connait, puis on passe de tube en tube !!! :D
    The real slim shady, the way I am, etc.
    Toutes les chansons réprésentent un bonheur orgasmique !

    Ma note : 10
  •  
    MinM - Jeu 08 Dec 2005
    • 0

    Nul n'est parfait . Aussi je met un 19/20 ... une tuerie un massacre tout simplement ... l'album le plus "dark" d'eminem, composé pendant sa periode la plus tourmenté (proces avec sa mere, separation avec kim .....)

    Morceaux anthologique comme "the way i am" ...... une boucherie !!! :good:

    Ma note : 10
  •  
    jeremy - Jeu 08 Dec 2005
    • 0

    Rien a dire cet album est exelent et il est largement son meilleur album clair et net.

    Ma note : 9
  •  
    bulbi - Jeu 08 Dec 2005
    • 0

    TOUT SIMPLEMENT MYTHIQUE!!! un immense skeud...l'un des mes premiers skeuds hip-hop aussi...STAN, KIM, MARSHALL MATHERS....bref ke du lourd et aucun dechet!!

    Ma note : 10
  •  
    69drdre69 - Mer 07 Dec 2005
    • 0

    moi c'Est avec ce skeud que j'ai vraiment découvert Eminem... après j'ai écouté Slim Shady, et j'Ai aimé.. apres j'ai écouté Eminem Show et j'ai aimé... apres j'ai écouté Encore, et j'ai PAS aimé! :P

    bref, pour en revenir a celui-ci, c'est probablement l'album que j'écoute pour m'enlevé la rage du corps(surtout avec Kill You et The Way I Am). Ce qui est bon avec cette album c'est qu'il est très varié... c'est problème de famille(Kim, Kill You), le beef(Marshall Mathers... les ICP ils ont mal!), la drogue(Drug Ballad), le titre populaire(The Real Slim Shady), les bijoux(Criminal, The Way I Am, Bitch Please part.2) et puis le refrain le plus connu d'em(Under The Influence)

    bref, j'ai adoré ce skeud.

    Ma note : 10
  •  
    Raging Bull - Mer 07 Dec 2005
    • 0


    Merci, ça fait plaisir ! Apparemment voilà un album qui met pas mal de monde d'accord, comme ceux d'Eminem (à part certainement le dernier) en général. La preuve qu'il n'est pas l'imposteur que beaucoup pointaient du doigt à ses débuts...

  •  
    nissa_and_rap - Mer 07 Dec 2005
    • 0

    rien a dire a part ke la chronik é ossi bonne ke l album!

    Ma note : 10
  •  
    Ibo - Mer 07 Dec 2005
    • 0

    Excellent album! Nan plus sérieusement cet album regorge d'excellent titres, écoutez juste un The Way i Am (la meilleure chanson de rap à mon goût) et vous verrez de quoi je parle. Mention aussi pour Still don't give a fuck, Criminal et Under the Influence (abusée celle-là!) où on est vraiment dans l'ambiance indescriptible de Slim Shady. Ne croyez pas que le reste de l'album est mauvais, loin de là...

    I sit back with this pack of Zig Zags and this bag
    of this weed it gives me the shit needed to be
    the most meanest MC on this -- on this Earth
    And since birth I've been cursed with this curse to just curse


    C'est tellement simple de faire des rimes!

    Ma note : 10
  • Bobby_Milk
    Bobby_Milk - Mer 07 Dec 2005
    • 0

    Rien à dire, ce skeud est excellent!

    So you can suck my dick if you don't like this shit

    Ma note : 10
  •  
    Daddy V - Mer 07 Dec 2005
    • 0

    album ke je pren plaisir a écouté de temps en temps !! ma preféré c kan même bitch please part 2

    Ma note : 9
  •  
    WebMasterFlex - Mer 07 Dec 2005
    • 0

    Pareil que la chronique. Plus The Way I Am et Drug Ballad sont techniquement supra hallucinante.

    Ma note : 10
  •  
    Sagittarius - Lun 05 Dec 2005
    • 0

    Un choc encore plus gros que son premier LP

    Ma note : 10
  •  
    Raging Bull - Dim 04 Dec 2005
    • 0

    Date de sortie: Mai 2000
    Label: Aftermath/Interscope

    Fort du succès de son premier album, Eminem revient à peine un an plus tard avec son nouvel opus, The Marshall Mathers LP. Si The Slim Shady LP donnait la part belle à la face la plus barrée et provocatrice d'Eminem, ce sophomore album laisse apparaître un rappeur encore plus torturé, pris entre les feux croisés de la célébrités ("Stan", "The Way I am") et de ses déboires personnels ("Kim"). A mille lieux des discours aséptisés de ses confrères, Eminem se livre, donne de sa personne sur ce disque, et propose sans vérgogne son intimité autant que ses névroses à l'auditeur.

    Tout au long de ce disque, Marshall Mathers joue du sentiment de répulsion et d'admiration que provoquent son ton acide, ses fantasmes criminels et ses crises de paranoïa autodestructrices. Sur un "Kill You" au beat saccadé, qui ouvre l'album, il adopte un discours sans concession qui fustige le comportement de sa mère et lui promet ses plus sincères représailles. Immédiatement ensuite, il nous rappelle que son nouveau statut de star n'est pas de tout repos, avec le fameux "Stan" (qui prend à son compte le morceau "Thank You" de Dido), qui raconte de façon efficace le fanatisme dont il est l'objet. Dans ce morceau superbe, produit par The 45 King, Em s'en remet à des explications sobres (en s'emparant de la plume de son plus grand fan), pour signifier son impuissance face à son propre phénomène qui lui échappe. Ces deux premières tracks résument finalement assez bien la colonne vértébrale de cet opus, composée des récits d'une intimité troublée menés sur un ton désespéré, et des tracas de la célébrités mêlés à la surexposition médiatique (comme sur le sublime "Marshall Mathers").

    Dans le registre des morceaux de bravoures quasi autobiographiques (bien qu'agrémentés d'une large part de folie imaginaire), citons l'excellent "Kim", dans lequel Eminem met en scène le meurtre de sa propre femme. Sur un beat teinté de sonorités rock (courtesy of F.B.T, soit Mark et Jeff Bass, qui co-produisent avec Eminem bons nombre de tracks) , le rappeur blond raconte de façon complétement frénétique une dispute fatale qui le conduit à supprimer Kim et à faire disparaître le cadavre. Loin d'être politiquement correct, direz-vous, mais c'est devenu l'une des marques de fabrique du style Eminem. De l'autodéstruction, de la névrose et des spasmes créatifs au service d'un talent au dessus de la moyenne.

    Toujours bien entouré par le clan Aftermath qui lui permet de bénéficier des bons soins de Dr. Dre, Eminem n'hésite pas non plus à proposé son tube déjanté avec "The Real slim Shady". Dans la lignée de "My name is" et avant "Without me", le duo Em/Dre reste fidèle à sa recette magique, qui convie l'alter ego Slim Shady pour un titre provocateur et jouissif, malgré l'usure des rotations radio. Dand une veine tout aussi barrée, notons les excellents "Drug Ballad" (dont le nom demeure suffisamment évocateur), "Under the influence" (ft. D-12) et son refrain tendancieux, le sombre "Amityville" (ft. Bizarre) ou encore le skit scabreux "Ken Kaniff" (no comment...).

    Attendu comme l'album de la confirmation pour Eminem, ce Marshall Mathers LP s'avère être celui de la consécration. Fort d'un art parfaitement maîtrisé (en témoignent son flow plus aiguisé que jamais et sa présence non négligeable à la production), toujours aussi bien entouré et généreux dans la créativité, Marshall Mathers s'impose comme le nouveau poids lourd du Rap US. Reprenant avec succès le titre de Snoop Dogg ("Bitch Please"), auquel il donne une nouvelle vie, exprimant son ras-le-bol autant que ses convictions sur "The Way I am", il survole cet album avec une aisance surprenante et une réussite insolante. Certainement l'album le plus représentatif des qualités d'Eminem et de sa capacité impressionante à évoluer dans différents registres. Un disque essentiel à posséder absolument.

    Ma note : 10
 1 ... 891011 
Eminem Albums