Rnb, Soul

Anthony Hamilton

Anthony Hamilton - The Point Of It All (Album)

Anthony Hamilton - The Point Of It All
  • 8.18  · Notes : 11
  • Date de sortie : 12 Dec 2008 (RNB Album)
  • Achetez maintenant Achetez maintenant

Tracklist

Trackliste de The Point Of It All :

1 - The News2 - Cool - Anthony Hamilton & David Banner3 - The Day We Met4 - Diamond In The Rough5 - I Did It For Sho6 - Hard To Breathe7 - Soul'S On Fire8 - Please Stay9 - The Point Of It All10 - Fallin' In Love11 - Prayin' For You/Superman12 - Her Heart13 - Fine Again14 - She'S Gone (Bonus Track)

Commentaires (Facebook)

Vous n'êtes pas connecté

 

  •  
    jade11 - Ven 22 Mai 2009
    • 0



    Idem moins bon mais toujours aussi agréable à entendre son timbre de voix j'adore!! :)
    c clr que s'il passait en France , je serais allé le voir direct !!

    Ma note : 8
  • ali el aleuj
    ali el aleuj - Lun 13 Avr 2009
    • 0

    Comme dit dans la chronique, pas un classique, mais un très bon album de soul! Impec'!!

    Ma note : 9
  •  
    the boy m.i.v. - Ven 27 Mar 2009
    • 0

    je le trouve moins bon que "Ain't Nobody Worryin' (mon preféré) et Comin from where I'm from car les chansons m'ont moins envoutés moins touchés que sur ces précédents, peut etre parce que certaines chansons y ressemblent fortement mais ça reste largement au dessus de ce qui ce fait dans le genre actuellement, c'est dommage qu'il ne passe pas faire un concert en France :(

    Ma note : 8
  •  
    1989 SoMeThiN'... - Lun 23 Mar 2009
    • 0


    Wow! Pas de cadeau :unsure:

  • alekss
    alekss - Dim 22 Mar 2009
    • 0

    J'étais persuadé d'avoir donner mon avis sur cet album :huh: .

    Bref , un album entre R&B et soul sans oublier le Hip-Hop sans vague , avec une ambiance feutrée . Très homogène et c'est peut être ça le véritable couic de l'opus car on peut très vite s'ennuyer . Reste qu'Hamilton est toujours aussi talentueux .

    Ma note : 7
  • Terence O
  •  
    1989 SoMeThiN'... - Mar 17 Mar 2009
    • 0

    Wow que 6 notes pour un tel album??
    Je rajoute la mienne, j'avais complètement zappé.
    Dès le début du skeud, on entre dans un univers magnifique atypique, fidèle à Anthony Hamilton. The Newz , The Day We Met, Diamond In The Rough , où comment avec quelques notes de piano et une voix hors du commun, l'auditeur se trouve complètement envouté dans une ambiance Soul magnifique. Please Stay aussi est très bonne... Mais bon j'vais pas toutes les citer! Seules le feat. avec David Banner (Etonnant d'ailleurs!) et Fallin' In Love seraient dispensables pour moi.
    Du 100% Anthony Hamilton , et donc du trèès bon, je surkiffe toujours autant sa voix! Un grand Monsieur et un très bon album.

    Ma note : 9
  •  
    nabe2 - Mer 11 Mar 2009
    • 0


    je vois ce que tu veut dire et ta pafaitement raison, la musique ne met pas assez en valeur sa voix mais j'avoue quel beau album le titre "point of it all" aussi est magnifique, non ce type est vraiment bon

  • The Hitmen
    The Hitmen - Mar 24 Fev 2009
    • 0

    Dans la continuité de son excellente disco, de très très bons sons en général et quelle voix :buh:

    Ma note : 9
  •  
    The Carter - Mar 10 Fev 2009
    • 0

    L'album est indéniablement bon, Hamilton assure toujours avec ce timbre de voix si particulier, c'est plutôt au niveau des productions que je reste sur ma faim, j'ai pas totalement accroché à la musicalité de cette galette...
    Celà dit, Hamilton ne déçoit toujours pas, et l'album est réussi, mais d'une qualité moindre au précédents !!

    Ma note : 8
  •  
    BlepBlep - Lun 09 Fev 2009
    • 0

    Putin j'ai reçu le skeud hier et je le passe en boucle depuis!

    Her Heart, Cool, Hard To Breathe :good:

    Chui un groupie du bonhomme donc:

    Ma note : 9
  • darkman x
    darkman x - Lun 09 Fev 2009
    • 0

    Aprés écoute de "The point of it all" je peux affirmer que A.Hamilton est toujours aussi bon....!Il nous livre un album intimiste et édulcoré,il s'écoute bien(trés)dans sa globalité mais je trouve que certaines instrus ne sont parfois "j'dit bien parfois "pas a la hauteur de cette voix superbe....
    Il a prouvé jusqu'a maintenant qu'il est capable de faire mieux..il surpalnte pas niveaux qualités les excellents "Comin'from...."ou"Nobody Worryin'"par ex! ce qui est sur il pas hésité a prendre un risque commercial.....
    Bref,un bon album dans l'ensemnle donc a defaut d'un classique!!!
    Best tracks:
    "Please stay"est tout ce qu'il y a de plus sucré
    "Her heart"et"Diamond in the rough"sont superbe.

    Ma note : 8
  •  
    Moua - Dim 25 Jan 2009
    • 0

    Encore un tres bon album de la part de l'ami Anthony, sa voix est toujours tres appreciable, le cote soul n'est pas perdu pour un sou...
    Morceaux preferes: The News, Cool (j'kiffe le clip aussi), Soul's On Fire, Fine Again et She's Gone...

    Bonne chro Nass ;)

    Ma note : 8
  •  
    Nass' - Dim 25 Jan 2009
    • 0

    user posted image

    Tracklist

    01. The News
    02. Cool (feat. David Banner)
    03. The Day We Met
    04. Diamond In The Rough
    05. I Did It For Sho
    06. Hard To Breathe
    07. Soul's On Fire
    08. Please Stay
    09. The Point Of It All
    10. Fallin' In Love
    11. Prayin' For You/Superman
    12. Her Heart
    13. Fine Again
    14. She'S Gone (Bonus Track)

  •  
    Nass' - Dim 25 Jan 2009
    • 0

    Les traits sont tirés, le noir et blanc accentue le pessimisme revendiqué et le jeu de miroir décuple encore l’attitude du personnage. Cet esthétisme étonnant renvoie-t-il des signaux à notre société ? Et oui, la parabole semble palpable : nous vivons actuellement la deuxième plus grave crise financière de notre ère moderne. Sous l’impulsion de Zomba Label Group, le crooner de la Caroline du Nord, Anthony Hamilton, donne vie à son cinquième ou sixième effort ? Compliqué de trouver le nombre précis tant l’artiste brouille les pistes. Entre les sorties à archiver sous la dénomination « Compilation de titres enregistrés pendant les déboires » et celles vraiment officielles, on nage en plein brouillard. Seulement voilà, cela prouve tout compte fait qu’Anthony est un chanteur enthousiaste qui empile projet sur projet. Alors pour revenir sur la dynamique « Apocalypse économique », le bonhomme a décidé de placer « The News » en tête de tracklisting. La boucle de piano maladive et les paroles qui font écho à ce que nous vivons tous dans notre système amplifient la gravité de la situation. Et musicalement parlant, cette première mise en bouche donne déjà de grosses claques d’entrée de jeu, ça promet pour la suite !

    « The Point Of It All » fonctionne comme une démonstration des aptitudes d’Anthony Hamilton. Pour ceux qui s’attendaient à une amélioration des désormais classiques « Ain’t Nobody Worryin’ » et « Comin’ From Where I From », autant vous informer de suite que ce ne sera pas le cas. Il préfère avec ce nouvel opus exprimer toute l’ampleur qu’il représente dans le milieu. Une sorte de candeur émane de son travail et tous ceux qui se sont dits touchés par sa démarche estiment que l’intéressé est un des personnages les plus envoûtants que la musique nous ait pu faire découvrir. Respectant relativement sa ligne directrice qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui, à savoir un grand chanteur soul suave d’une authenticité extrême, Anthony Hamilton continue de ridiculiser la concurrence que ce soit avec des Up-Tempos ravageurs de la veine de « Fine Again » ou « Soul’s On Fire », mais aussi avec des ballades monumentales comme on peut le constater pour la énième fois sur l’immense « Her Heart ». Ce titre, produit par Kelvin Wooten, prend forme dans les profondeurs d’un océan. On ressent les vagues, on dirait presque que l’on pourrait entendre les ultrasons lâchés par les mammifères marins… Il ne nous a pas habitués au registre de la solennité et pourtant, cet écart qui ferait sur le papier plus l’apanage d’une Whitney Houston, marche comme sur des roulettes. Il parvient à magnifier tout le registre du morceau grâce à une voix aérienne et à des paroles poignantes (la thématique de l’adieu). Un des moments phares de l’album.

    Comme à son habitude, Anthony garde en lui des sujets de prédilection comme le romantisme, l’amour, la perception à fleur de peau des choses... Mais cette fois-ci, il préfère délaisser une partie de ses préoccupations premières pour s’aventurer dans l’expérimentation. L’ensoleillé « Cool » avec le rappeur David Banner en guise de guest se révèle être un morceau fort intelligent qui, au-delà de ses basses délicieusement sudistes, ouvre la voie de manière mesurée au mainstream. Comme pourrait le laisser penser la rythmique festive du titre, « Cool » est loin de mettre en avant des filles faciles et l’apologie du matérialisme, puisqu’Anthony suggère de rester dans le monde de la morosité économique.

    Si l’ouverture à un public plus large est en soi une incohérence pour un artiste aussi envoûtant que lui, celle-ci reste minime au regard des autres pépites qui pullulent sur cet essai. Mentionnons le magnifique « Please Stay » avec ses cuivres rutilants où l’émotion devient franchement difficile à canaliser. On se croirait presque projeté dans la grande Soul de l’époque où un Marvin Gaye renait enfin. Et le reste est à l'avenant, car tout semble réglé comme du papier à musique : de « Point Of It All » faisant une grande place à l’amour, « Diamond In The Rough », « The Day We Met » (un jeu des claviers entêtant) jusqu’à « Soul’s On Fire » architecturés autour du piano, rien n’est laissé au hasard. Les sentiments, la romance, le pouvoir de la séduction, tout semble avalé et concassé pour donner quelque chose de merveilleux à l’écoute, de limpide, encore… Des productions à l’ancienne avec un zeste de modernisme, voilà la touche d’Anthony Hamilton. Bien sûr, il n’oublie pas ses contrées natales comme le suggère « Prayin’ For You/Superman », un instant foncièrement Country/Blues dédié à son État.

    Au niveau des producteurs, on a affaire à du sérieux. Mark Batson (le poussiéreux « Fallin’ Love », « The News »…) qui a fait ses armes aux côtés d’Alicia Keys, Nas ou Maroon 5 entre autres, Dre & Vidal (ils ont collaboré avec la team Touch Of Jazz de Jazzy Jeff) et Kelvin Wooten se chargent du gros du chantier. De gros poids lourds donc, au bénéfice d’un artiste éminemment important pour la Nu-Soul.

    Ce nouvel essai n’est en rien révolutionnaire, on continue d’évoluer sur un terrain connu. Les titres rappellent fréquemment des bases déjà exploitées sur ses classiques indémodables comme « Charlene », « Can’t Let Go » ou encore « Pass Me Over ». Ces clins d’œil incessants auraient de grandes chances d’énerver, mais l’efficacité assez magistrale qui ressort de cet essai nous redonne automatiquement le sourire. Au final, nous ne détenons pas un classique en puissance, mais juste un très bon album qui concentre en lui toutes les forces de l’individu.

    Que vous soyez un fan irréductible ou un simple auditeur de passage, foncez les yeux fermés et les bras grands ouverts sur cet opus, vous ne le regretterez pas. Décidément, il est de ces noms qui deviennent des labels de qualité à eux tous seuls…

    Ma note : 9