Rock, Metal

Black Sabbath

Black Sabbath

  • Black Sabbath
  • Ozzy Osbourne, Tony Iommi, Geezer Butler, Bill Ward
  • Groupe
  • 8 fan(s)

Black Sabbath Albums

A propos de Black Sabbath

  • lundi 1 janvier 1968

    Groupe de rock britannique ayant vu le jour à Birmingham, Angleterre, en 1968. Après avoir adopté plusieurs patronymes (Polka Tulk Blues Company, Earth), le groupe s’appelle finalement Black Sabbath, nom tiré d’un film. Comptant à l’origine Tony Iommi (guitare), Ozzy Osbourne (chant), Geezer Buttler (basse), Bill Ward (batterie) parmi ses membres, le groupe baigne d’abord dans le rock et le blues, avant de se tourner vers le heavy metal en imposant leur style sombre.

    En 1970, Black Sabbath réussit son entrée avec un premier opus éponyme qui sera suivi de « Paranoid ». Le groupe est de plus en plus connu aussi bien dans leur pays natal qu’aux States. Ils se lancent dans des expérimentations musicale à travers « Master of Reality » (1971), « Black Sabbath Vol.4 » (1972), et « Sabbath Bloody Sabbath » (1973).

    Entre problèmes de drogue et déboires avec le label Vertigo, Black Sabbath parvient à faire un nouvel album, « Sabotage » (1975). Ensuite, « Technical Ecstasy » (1976), ne se vend pas aussi bien que ses prédécesseurs.

    Après une brève absence, Ozzy revient et concocte « Never Say Die ! » qui sort en 1978. Un an plus tard, Ozzy quitte définitivement Black Sabbath et se fait remplacer par Ronnie James Dio, précurseur du Mano Cornuta.

    En 1980, « Heaven and Hell » redore le blason de Black Sabbath, tandis que Bill quitte le groupe. L’opus suivant, « Mob Rules » (B.O de « Metal Hurlant »), a vu la participation du batteur Vinny Appice.

    Bientôt, Black Sabbath se sépare de Dio et de Appice, et engage Ian Gillan (Deep Purple) au chant. Malgré les allées et venues de ses membres, notamment du batteur Bill, le groupe poursuit son chemin et enregistre l’album « Born Again » (1983).

    Alors que le groupe perd de sa crédibilité au profit de Ozzy dont la carrière solo est au meilleure de sa forme, Geezer quitte à son tour Black Sabbath pour créer une autre formation. Iommi enregistre un disque solo ; un album commun, « Seventh Star » (1986), paraît toutefois.

    La valse des membres se poursuit et l’album « The Eternal Idol » (1987) est achevé tant bien que mal. En 1988, le groupe se stabilise avec Tony Martin au chant et dévoile successivement « Headless Cross » (1989) et « Tyr » (1990).

    1992 est marqué par les retrouvailles de Black Sabbath mais aussi par la sortie de « Dehumanizer ». A la même époque, Ozzy, sur le point de prendre sa retraite, propose au groupe de se produire en première partie de ses concerts.

    Après « Cross Purposes » (1994) et « Forbidden » (1995), Ozzy lance le festival populaire Ozzfest en 1996. « Reunion » (1998), comme son nom l’indique, est un album live avec les membres initiaux du groupe. 2005, Black Sabbath se fait une place dans le Hall of Fame aussi bien au Royaume-Uni qu’aux States.

    Discographie :
    1970 : Black Sabbath
    1970 : Paranoid
    1971 : Master of Reality
    1972 : Black Sabbath, Vol. 4
    1973 : Sabbath Bloody Sabbath
    1975 : Sabotage
    1975 : We Sold Our Soul for Rock 'n' Roll
    1976 : Technical Ecstasy
    1978 : Never Say Die!
    1980 : Heaven and Hell
    1981 : Mob Rules
    1982 : Live Evil (live)
    1983 : Born Again
    1986 : Seventh Star
    1987 : The Eternal Idol
    1989 : Headless Cross
    1990 : Tyr
    1992 : Dehumanizer
    1994 : Cross Purposes
    1995 : Cross Purposes Live (live)
    1995 : Forbidden
    1996 : The Sabbath Stones
    1998 : Reunion (live)
    2002 : Past Lives (live)
    2002 : Symptom of the Universe: The Original Black Sabbath 1970-1978
    2004 : Black Box: The Complete Original Black Sabbath (1970-1978)2006 : Greatest Hits 1970-1978
    2007 : Live at Hammersmith Odeon
    2007 : Black Sabbath: The Dio Years

Black Sabbath news

Commentaires (Facebook)

Black Sabbath : Nouveaux clips