Rap2K : Rap, Hip Hop

Master P

Master P

  • Master P
  • Percy Miller
  • Rappeur
  • 33 fan(s)

Master P Albums

A propos de Master P

  • mercredi 29 avril 1970

    Né le 29 Avril 1970 à la Nouvelle-Orléans en Louisiane, Percy Millers aka Master P est le cadet de la famille Miller, le plus vieux de ses frères s'appelait Kevin Miller mort dans la rue, suivi de ses petits frères Corey Miller (C-Murder) et Zyshonne Miller (Silkk the Shocker) et de sa petite soeur Germany.

    Master P grandit donc à la Nouvelle-Orléans dans le Calliope Project, un des quartiers où le taux de criminalités est le plus élevé du monde. Il fait des études de commerce et se consacre au basket. Par la suite, P projette de poursuivre ces études ailleurs, mais comme son frère avait quitté ce monde, il fallait prendre les choses en main car le deal n'était pas une de ses activité principale. Grâce au basket Percy Millers gagne une bourse qu'il utilise pour déménager sur la cote ouest à Oakland, pour étudier le commerce. Mais il s'intéresse fortement à la musique et décide alors d'ouvrir un magasin de disques grâce à l'argent qu'il toucha de l'héritage de son grand-père.

    Il se retrouve alors gérant d'un magasin nommé "No Limit", d'où il lui vient l'idée de distribuer ses propres disques. Master P découvre alors un groupe de producteurs nommé "Beats By The Pound". Lui et son équipe de production ont alors commencé à sortir des albums, qui ont fait aussi profiter ses frères Silkk et C-Murder.

    Mais tout commence vraiment avec "Get Away Clean" en 1991 suivit de "Mama's Bad Boy" en 1992 et du célèbre "The Ghettos Tryin To Kill Me" en 1994 avec du bon son West Coast. En 1993 sort "Who's Da Killer ?", le premier album de TRU (The Real Untouchables) composé de trois frangins Master P, C-Murder et de Silkk The Shocker.

    Puis en 1994 "Understanding the Criminal Mind", en 1995 "99 Wayz To Die", le troisième album solo de Master P voit le jour, il reçoit un bon accueil. En 1996, No Limit Records signe un contrat avec la label Priority Records (Snoop Dogg). Une fois le label en place, l'album "Ice Cream Man" est considéré comme un classique signé No Limit. En 1997 l'album "Ghetto D" amène Percy Millers au statut de star nationale. Au total, "Ghetto D", "True" et "Ice Cream Man" font parties des albums devenus classique.

    Master P ne produit pas simplement des disque mais aussi des films comme "Bout It Bout It" avec sa B.O en 1997 regroupant C Murder, Silkk, Mia X, Mac, Mystikal, E-40, Fiend, Mr Serv-on, Big Ed. En 1998, Master P annonce que le double album "MP Da Last Don" sera son dernier LP de sa carrière pour pouvoir se consacrer à ses artistes comme Snoop Dogg qui vient de signer sur No Limit. La retraite aura duré un an, et Master P décide de sortir en 1999 son album "Only God Can Judge Me" contenant la superbe track "Where Do We Go From Here" en feat avec Nas.

    En 2000, sort "Ghetto Postage", l'album de trop selon certains. C'est en 2001 que Master P signe avec Universal et sort "Gameface" son premier album en major. Les ennuis commencent alors avec l'incarcération de son frère C-Murder pour assassinat et manque de crédibilité pour les news de 504 Boyz.

    En 2004 Master P quitte Universal, mais satisfait de son travail : les albums de Lil Romeo, Choppa et des 504 Boyz sont des succès. Master P s'installe alors sur le label allemand Koch Records possédant déjà des artistes tel que B.G.. Une signature intéressante car ce label lui offre les mêmes garanties que Priority Records à l'époque. Cette signature permet à Master P de sortir le double album "Good Side/Bad Side". Le label No Limit se rebaptise New No Limit et continue sur sa lancée avec les albums de Silkk The Shocker et de Lil Romeo. Son tout nouveau disque en date est "Ghetto Bill", contenant l'extrait "I Need Dubs".

    Master P est devenu un modèle, c'est-à-dire un rappeur/producteur/businessman qui apporta du renouveau dans le rap game avec des dizaines disques sortis sur son label No Limit Records mais aussi des participation dans des films qui lui ont permis de se faire connaitre. Comptant parmi l'une des plus grosses fortunes des Etats-Unis et plus de 70 millions d'albums vendus à travers le monde, Master P a fondé un véritable empire commercial.


    Discographie
    Get Away Clean (1991), Mama's Bad Boy (1992), 99 Ways To Die (1995), Ice Cream Man (1996), Ghetto D (1997), MP Da Last Don (1998), Only God Can Judge Me (1999), Ghetto Postage (2000), Gameface (2001), Good Side,Bad Side (2004), Ghetto Bill (2005)

Master P news

Commentaires (Facebook)