Rnb, Soul

Bounty Killer

Bounty Killer vs. Ninja Man

Paix au Reggae Carifest 2007 ?

  • rnb News
  • Posté par Raging Bull 
Bounty Killer vs. Ninja Man
Dans le coin bleu, champion toutes catégories confondues depuis plus d'une décennie, virulent et incendiaire : le 'Warlord' Bounty Killer. Dans le coin rouge, vétéran imprévisible et véhément : 'Don Gorgon' Ninja Man. Les deux hommes, qui se sont accrochés à de nombreuses reprises, sont au centre de toutes les attentions dans le cadre du Raggae Carifest qui se tiendra à New York le 25 août prochain.

En effet, alors qu'ils sont tous les deux conviés à se produire pour cet évènement aux côtés de Buju Banton, Movado, Third World, Yellowman ou encore Collie Buddz, tout le monde se demande si les deux DJs vont profiter de l'évènement pour enterrer la hâche de guerre, ou au contraire pour raviver un feu qui a brusquement repris de la vigueur il y a quelques semaines. Lors d'un concert à la Trinité, les deux clans des artistes s'étaient croisés dans le hall d'un hôtel avant de s'insulter copieusment. Résultat de la manoeuvre : une pluie de projectiles, quelques blessures superficielles et une poignée d'interpelations.

Pour les organisateurs du Reggae Carifest, les intentions de Bounty et de Ninja ne font aucun doute : "Nous n'oeuvrons pas pour la violence et les clashs. Tout ce que nous encourageons, c'est que chacun donne une chance à la paix, et à la musique". Pour Ninja Man, le discours est presque aussi limpide : "Vous me verrez vêtu de blanc, je ne porte que ça. Je veux être la lumière aux yeux du monde. Notre musique a besoin de changement, il faut que nous ramenions la paix et l'amour au centre des considérations. Il n'a toujours été question que de cela au Carifest".

De son côté, le Warlord n'a toujours pas déclaré se rendre à New York avec le drapeau blanc. Il pourrait même profiter de l'occasion pour restaurer sa réputation de clasheur hors pair. Rappelons que si quelques artistes sulfureux tirent aujourd'hui la sonnette d'alarme autour de l'homophobie ou de la haine qui règne autour du ragga/dancehall (Buju Banton, Capleton, Beenie Man, Sizzla, etc.), Bounty Killer reste pour sa part très éloigné de la bonne volonté manifeste exprimée par ses confrères.

Une attaque sévère contre Ninja Man lors de ce festival caritatif n'est donc pas à exclure. D'autant que depuis 15 ans Bounty Killer se nourrit exclusivement de clash et de violentes diss tracks. Les spectateurs pourraient en tous cas en prendre plein les yeux et les oreilles...
Partager sur FacebookPartager sur Twitter
 
Commentaires

Vous n'êtes pas connecté

 

  •  
    Crips attitude - Lun 23 Jul 2007
    • 0

    bounty il va bruler ninja man sr scene on le sait tous bounty impossible de le test hein beenie man tmtc lllllloooolllllll

    anyway gangsta for life :angry:

  • T boss
    T boss - Dim 22 Jul 2007
    • 0



    Ah si si merci pour le son , le warlord n'a pas perdu de temps , attendons de voir la réponse de Ninja Man...

  •  
    Raging Bull - Dim 22 Jul 2007
    • 0

    Pour ceux que ça intéresse...

    Bounty Killer - Ninja Yuh Done

  •  
    Raging Bull - Sam 21 Jul 2007
    • 0


    Il avaient en effet échangé quelques insultes par voix de presse. Maisaux dernières nouvelles, ils ont décidé de calmer le jeu. Vybz Kartel était occupé avec Movado (et la police de son Etat...), et Bounty Killer trouve toujours de quoi s'occuper en matière d'agression musicale.

    Il y a donc eu quelques diss tracks assez virulentes entre les deux, mais depuis quelques semaines, le climat est au beau fixe. En attendant la tempête...

  • T boss
    T boss - Sam 21 Jul 2007
    • 0

    Si j'étais Ninja Man l'idée ne m'éffleurerait même pas de tester le maître incontesté des clash...En tout cas s'il le fait il s'en mordra les doigts et il doit le savoir Bounty Killer est n°1 à ce jeu là. Il n'a jamais lâché l'affaire avec Beenie Man et récemment le terrible Vybz Kartel est devenue sa cible , d'ailleurs y'aurait-il des news entre ces deux-là ? car rappelons-le Bounty Killer fut le mentor de Vybz Kartel...

  •  
    Raging Bull - Jeu 19 Jul 2007
    • 0

    Dans le coin bleu, champion toutes catégories confondues depuis plus d'une décennie, virulent et incendiaire : le 'Warlord' Bounty Killer. Dans le coin rouge, vétéran imprévisible et véhément : 'Don Gorgon' Ninja Man. Les deux hommes, qui se sont accrochés à de nombreuses reprises, sont au centre de toutes les attentions dans le cadre du Raggae Carifest qui se tiendra à New York le 25 août prochain.

    En effet, alors qu'ils sont tous les deux conviés à se produire pour cet évènement aux côtés de Buju Banton, Movado, Third World, Yellowman ou encore Collie Buddz, tout le monde se demande si les deux DJs vont profiter de l'évènement pour enterrer la hâche de guerre, ou au contraire pour raviver un feu qui a brusquement repris de la vigueur il y a quelques semaines. Lors d'un concert à la Trinité, les deux clans des artistes s'étaient croisés dans le hall d'un hôtel avant de s'insulter copieusment. Résultat de la manoeuvre : une pluie de projectiles, quelques blessures superficielles et une poignée d'interpelations.

    Pour les organisateurs du Reggae Carifest, les intentions de Bounty et de Ninja ne font aucun doute : "Nous n'oeuvrons pas pour la violence et les clashs. Tout ce que nous encourageons, c'est que chacun donne une chance à la paix, et à la musique". Pour Ninja Man, le discours est presque aussi limpide : "Vous me verrez vêtu de blanc, je ne porte que ça. Je veux être la lumière aux yeux du monde. Notre musique a besoin de changement, il faut que nous ramenions la paix et l'amour au centre des considérations. Il n'a toujours été question que de cela au Carifest".

    De son côté, le Warlord n'a toujours pas déclaré se rendre à New York avec le drapeau blanc. Il pourrait même profiter de l'occasion pour restaurer sa réputation de clasheur hors pair. Rappelons que si quelques artistes sulfureux tirent aujourd'hui la sonnette d'alarme autour de l'homophobie ou de la haine qui règne autour du ragga/dancehall (Buju Banton, Capleton, Beenie Man, Sizzla, etc.), Bounty Killer reste pour sa part très éloigné de la bonne volonté manifeste exprimée par ses confrères.

    Une attaque sévère contre Ninja Man lors de ce festival caritatif n'est donc pas à exclure. D'autant que depuis 15 ans Bounty Killer se nourrit exclusivement de clash et de violentes diss tracks. Les spectateurs pourraient en tous cas en prendre plein les yeux et les oreilles...

Nouveaux clips

Bounty Killer : news
Nos pages