Rap2K : Rap, Hip Hop

Kanye West

Kanye West

  • Kanye West
  • Kanye Omari West
  • Rappeur
  • 440 fan(s)

Kanye West Albums

A propos de Kanye West

  • mercredi 8 juin 1977

    Hey mama, I want you to be proud of me…
    Quoiqu’on en dise, Kanye West aka Louis Vuitton Don aka Mr. International Asshole est, à l’instar de 50 Cent (mais dans des registres différents), en train de marquer le paysage Hip-Hop de ce début de millénaire. Kanye Omari West est né à Atlanta le 08 Juin 1977. Ce fils unique d’une mère professeur d’anglais et d’un père photo-journaliste connaîtra une enfance aisée. Ce qui par la suite, deviendra un inconvénient au tout début de sa carrière. Il sera, durant toute son enfance, bercé par la musique et c’est tout naturellement qu’il s’y intéresse de plus près pendant son adolescence. Il suivra pendant un an des cours dans une école d’arts et musique. Kanye est généralement « bon élève » et sa mère, Donda West, commence à s’inquiéter de l’intérêt de son fils pour la musique et le rap. En effet, cette dernière ne pense pas qu’il y ait d’avenir dans ce milieu et elle préférerait que son fils se consacre à des études plus sérieuses. Kanye, lui, croit en son talent de rappeur, et c’est pour cela qu’il demande à ses parents de lui laisser une année, le temps pour lui de faire ses preuves.

    Premiers beats
    Ainsi, Kanye se penche sérieusement sur son travail. Basé sur Chi-Town, il devient le petit protégé de No ID. C’est avec lui que Kanye développera sa technique du sample. Ainsi il fait ses premières gammes et développe son goût de la rythmique teintée de Hip-Hop et de soul. Pour avoir plus de chances de percer dans le milieu de la musique, il déménage à la Big Apple, temple du Hip-Hop et de la « music-business ». Premier bon choix pour Kanye West, qui attirera les oreilles d’un certain Jermaine Dupri. Ce dernier s’intéresse de près aux beats de Mr.West et l’enrôle pour bosser sur son premier LP.

    ROC La Familia
    Kanye West commence à se faire un petit nom dans le milieu Hip-Hop et propose ses beats en tant que « Ghost-Producer » à de nombreux rappeurs dont Nas et le fameux « Poppa was a Playa » figurant sur l’album « The Lost Tapes ». C’est tout naturellement qu’il attire le « nez » légendaire de Jay-Z, jusqu’ alors en soi-disant « retraite », pour produire un morceau de l’album du ROC, « The Dynasty : ROC La Familia ». Au final, le premier fait d’arme de Mr.West, « This can’t be life » avec au générique Jay-Z, Beanie Sigel et Scarface. Cette première production en dit long sur le fabuleux destin de ce magicien de la production. En effet, il produit non seulement pour celui qui deviendra son mentor mais aussi pour son idole…Scarface. Joli tir groupé pour un premier essai.


    West’s Takeover
    Pendant ce temps, Jay-Z fidèle à lui-même revient sur sa décision et décide de sortir un nouvel LP. Son sixième sens de la production l’oblige à faire appel à Kanye West. Nous sommes en 2001 et Jay-Z sort son deuxième classique, « The Blueprint ». Ce disque fait l’unanimité dans le milieu du Hip-Hop. L’univers soul et l’émotion qui transpirent des productions de ce disque en sont pour beaucoup dans le succès de l’album. Kanye West est alors propulsé devant les projecteurs. Le fameux diss « Takeover » c’etait lui. La bombe I.Z.Z.O encore lui….bref Kanye explose son art et réalise des beats hip-hop/soul d’une rare intensité comme en témoigne le morceau « Never Change ». La carrière de producteur de Kanye est alors lancée et les collaborations pleuvent : outre Jay-Z, Scarface, Beanie Sigel, Janet Jackson, Talib Kweli, Madd Rapper, Alicia Keys, Dilated People, Twista, Ludacris, DMX…bref Kanye West est sollicité de partout.
    Cependant, il n’est pas encore allé au bout de son rêve d’ado, celui d’être un rappeur reconnu.

    Les malheurs de Kanye
    Nous sommes en 2002 et Kanye West est un producteur très demandé. Ce dernier voit ici l’occasion de concrétiser sa marche en avant en devenant un rappeur/producteur. Ainsi, ayant principalement œuvré pour le ROC, il demande à Damon Dash et Jay-Z de le signer en tant que rappeur du ROC. Ces derniers refusent prétextant qu’il n’a pas ce passé de « thug », image obligatoire pour se faire respecter dans le milieu. Son enfance tranquille joue maintenant contre lui. Cette « street credility » lui fait défaut. De plus, Jay-Z et Dame ne croit pas en son potentiel niveau « mic ». Kanye est déçu mais pas abattu. Il démarche donc auprès d’autres labels mais essuie toujours des refus avec pratiquement les mêmes raisons. Dans un dernier espoir, il réitère ses services au ROC. Jay-Z cède finalement aux exigences de Kanye et le signe sur le label. Mais le chemin promet d’être long…Kanye s’affaire donc à réaliser son premier LP dans son studio à Chicago. Alors que la sortie approche, Kanye West est victime du piratage et son album se retrouve sur la toile. Cela l’oblige donc à remasteriser les morceaux. Le buzz est à son maximum et Kanye est epuisé par le travail. En plus de bosser sur son premier opus, il est toujours autant sollicité de la part des autres artistes. Et arrive le drame….Le tournant (si je puis dire) de la vie de Mr.West.

    La naissance de Kanye West
    Harassé par le travail, Kanye West est victime d’un grave accident de la route à la sortie de son studio. Ce soir la, Kanye West a frôlé la mort. Ce soir la, Kanye West est né. Le diagnostic est inévitable, corps blessé, mâchoire brisé…mais l’âme est renforcé. Kanye est conscient de sa chance. De cette expérience de la mort, il en ressort grandi et enragé. Dame Dash raconte même que lorsque Kanye etait encore sur son lit d’hôpital, il l’a appelé pour lui commander une « drum machine » pour réaliser de nouvelles prods. Il pouvait à peine parler mais Kanye était maintenant omnibulé par sa musique. A peine sorti de l’hôpital, Kanye enregistre le morceau phare de son premier LP « Through the Wire » incluant un sample du morceau « Through the Fire » de Chaka Kahn. Dans ce morceau, Kanye fait par de son expérience de la mort avec un flow affaiblit par les opérations chirurgicales au niveau de sa mâchoire. A partir de ce moment, plus personne ne croyait en lui, tout le monde pensait que sa carrière de rappeur était terminée suite à cette blessure profonde. Mais c’était mal connaître Kanye West.

    La sensation « College Dropout »
    Kanye West, malgré les détracteurs, croit en son potentiel et il se met au boulot pour enregistrer son premier album. A coté de ça, il est devenu le producteur le plus « hot » du rap game. Il enchaîne succès sur succès. Tout cela lui étant bénéfique à l’approche de la sortie de son album. Nous sommes à l’été 2004 et la planète Hip-Hop va trembler. Le premier album de Kanye West intitulé « College Dropout » sort. L’engouement est de taille : 440 000 unités vendues dès la première semaine. La critique est unanime, 'College Dropout' est le meilleur album rap de l’année 2004 ! A l’heure où les clubs bangers sont privilégiés, Kanye West apporte un vent de fraîcheur avec ses mélodies soul/roots/rap. Les morceaux tels que « Slow Jamz » ou « All Falls Down » (où Kanye sample un morceau de Lauryn Hill ) débouchent les oreilles des auditeurs. Tout s’enchaîne alors très vite, Kanye devient très vite la nouvelle coqueluche du rap US et les éloges pleuvent. Il en a rêvé, il l’a fait. Le chemin fut long mais le résultat est là. Face aux échecs qu’il a essuyé au début de sa carrière, Kanye West devient arrogant face aux médias et cultive l’image du rappeur prétentieux et arrogant, surtout depuis ses nombreuses nominations et victoires à différentes remises d'Awards. A juste titre ? Peut-être…

    Family business
    Kanye West croule alors sous les récompenses. Que ce soit pour les American Music Award ou les Grammy Awards. Autre sensation qui va cultiver son image, ses déclarations sulfureuses après avoir perdu l’award de la Révélation de l’Année. Il se consolera avec ses 10 nominations aux Grammy Awards en tant que rappeur mais aussi en tant que producteur après le magnifique « You Don’t Know My Name » d’Alicia Keys, qui en dit long sur la versatilité de Mr.Chi-Town. Sa chanson « Jesus Walks » fait sensation sur les ondes radio et Tv. Run DMC dira même : « This song is about everything ! This feels alive ! » Kanye West vit son rêve et il sait être reconnaissant. Son album, il ne l’a pas fait tout seul. Ont participé John Legend et MiriBenAri. C’est pour cela qu’il crée son propre label G.O.O.D Music (Getting Out Our Dreams) quelques mois plus tard pour promouvoir ses artistes. Kanye s’affaire en studio et sort en début 2005 l’album de son poulain R’N’B John Legend, « Get Lifted » ! Salué une nouvelle fois par la critique, cette album consacre John Legend et fait de lui le penchant masculin d’Alicia Keys. Kanye ne s’arrête pas en si bon chemin et sort dans la foulée, l’album de son compère Common, « Be » tout simplement. Cet album est élevé au rang de classique par les mags spécialisés et le travail de Kanye West est une nouvelle fois mis en avant. Cependant, ce dernier atteint un niveau de production et de finition rarement atteint chez les producteurs Hip-Hop. Kanye mélange tous les styles, expérimente et tape dans le mille. Il sait d’ores et déjà que son nom restera gravé en lettres d’or dans le paysage Hip-Hop. Mais lui veut marqué la musique tout simplement.

    The ROC is still alive everytime he rhymes ! !
    Dans le plus grand des secrets, Kanye peaufine déjà son deuxième album intitulé « Late Registration ». Les rumeurs fusent. Nas, Lauryn Hill sont annoncés sur son album…
    Kanye « la grande gueule » sait qu’il est attendu au tournant et il ne veut pas décevoir. Pour cela, il s’octroie les services du compositeur Jon Brion. Dans la foulée des collaborations surprises, on notera celle du chanteur de Maroon 5, Adam Levine, grand fan de Kanye West, qui lui a réservé une belle éloge lors de leur victoire sur Kanye aux Grammy pour la révélation de l’Année, je cite : « Kanye West, this was for Kanye West » parlant du prix qu’il venait de recevoir. Pour faire patienter les fans après de multiples reports, Kanye sort un premier extrait de ce second opus intitulé « Diamond ». Un choc ! ! Kanye ne fait plus de productions rap mais carrément des instrumentaux ! Le niveau est encore plus élevé et positionne Kanye comme producteur Hip-Hop à part. Le buzz monte et sort finalement le 30 août 2005 « Late Registration » deuxième chef d’œuvre de Mr.West. Acclamé par la critique une nouvelle fois, Kanye fait sensation en posant en couverture du Time Magazine. S’ensuit un deuxième single « Gold Digger » aux beats enivrants ! Apres une semaine de vente, 900 000 unités vendues soit le deuxième plus gros démarrage après 50Cent. Son single Gold Digger réalise même un bond de 18 places au classement Billboard, ce qui témoigne de l’engouement autour du phénomène « Kanye West ». La machine est lancée.

    Kanye l’artiste engagé
    A l’instar des ses amis rappeurs les plus proches ( Common, Mos Def, Talib Kweli…) Kanye West défend ses idées et ne s’en cache pas de les faire partager. En témoigne son intervention à l’encontre du Président Bush, dénonçant le manque de soutien auprès de la population noire américaine. Véritable coup de gueule ou coup de pub ? On tend vers le premier choix lorsque l’on apprend qu’il a reçu un prix par le Million More Movement (le Million Man March Image Award) pour son action contre l’illettrisme. Il ne s’en cache pas, d’ailleurs de cette image d’activiste « un grand-père défenseur des droits civiques dans les années 60, un père qui a fait partie des Black Panthers, une mère arrêtée à 6 ans dans une manifestation. "Ces gens m'ont créé et j'ai une des plus grandes voix aujourd'hui. J'essaie d'apprendre aux gens et les aider".

    A legend is born ?
    Kanye West marque à coup sur le début de ce millénaire de son empreinte. Son style musical en perpétuel évolution en est le plus parfait exemple ( les productions de LR sont très différentes de CD et pourtant un an sépare seulement les deux albums). C’est le producteur le plus demandé aujourd’hui. L’un des temps forts en 2006 sera à coup sur son troisième opus intitulé « Graduation » et sa collaboration pour le nouvel album de Lauryn Hill. Kanye West, la grande gueule du Rap US ? Assurément mais il le vaut bien….

    Biographie de Bulbi


    Discographie :
    2004 : The College Dropout
    2005 : Late Registration
    2007 : Graduation
    2008 : 808s & Heartbreak

Kanye West news

1234 ... 5
Commentaires (Facebook)

Kanye West : Nouveaux clips