Rap2K : Rap, Hip Hop

Nas

Nas

  • Nas
  • Nasir Jones
  • Rappeur
  • 506 fan(s)

Nas Albums

A propos de Nas

  • vendredi 14 septembre 1973

    Nas, de son vrai nom Nasir Jones, naît le 14 Septembre 1973 dans une clinique israélite de Brooklyn. Ce fils de musicien, petit fils d’instituteur dans le Mississipi chantant dans un quatuor de Jazz en 1952 et arrière petit fils de chanteur folk, abandonne l'école très jeune pour suivre les traces de son père: la musique, il jouait de la trompette dans la rue dès l’age de 3, 4 ans mais à force de jouer sa lèvre commençait à se déformer et donc son père lui fit arrêter.

    Il s’adonne alors durant quelques temps au breakdance sous le nom de Kid Wave et commence à rapper avec le groupe Devastating Seven. Baignant dans la culture hip hop et celle de la rue depuis l’âge de 9 ans, il se fait remarqué en 1991 au cultissime « Live At The Barbecue » de Main Source, et sort dans la foulée son premier single « Halftime » présent sur la Bande Originale du film Zebrahead. Ces prestations lui vaudra la comparaison avec la légende du hip hop new-yorkais de l’époque : Rakim.

    Après avoir signé son premier contrat avec la maison de disque "Columbia Records", Nas rentre en studio pour y préparer son premier album solo. Il bénéficie de productions de producteurs renommés tels que Pete Rock Dj Premier, Large Professor...
    L’attente de l'album du nouveau phénomène New yorkais ne sera pas vaine. Et en avril 1994, l'album est enfin terminé. C’est sans grande surprise qu' « Illmatic » connait un véritable succès, en raison de l’engouement, pour ce jeune artiste, de l'ensemble de la communauté hip hop de New-yorkaise. Ne tombant pas dans les clichés du rap gangsta, les rimes de Nas donnent une vision nouvelle, quasi-cinématographique, des ghettos de la côte Est, en y ressortant tout l’atmosphère et les parfums de ces quartiers. A cela s'ajoute une véritable culture de la rue, mais aussi de la littérature, et ceux malgré le fait qu'il est quitté les bancs de l'école très jeune. En plus de lyrics poétiques, Nas a une maîtrise parfaite de son flow ce qui fait de « Illmatic » un véritable chef-d’œuvre.
    Deux en plus tard, nous sommes donc en 1996 et Nas revient dans les bacs avec « It Was Written », album qui ne fait que confirmer tout son talent, et qui remporte un véritable succès commercial en atterrissant directement numéro un des charts, grâce à des singles comme "Street dreams" ou "If I Rule the World". Il fait cette fois confiance aux Trackmasters, Dj Premier, Havoc, Dre... le nombre de fan s’élargit de plus en plus

    S’en suit une attente de 3 ans avant que l’on entende de nouveau Nasir Jones derrière un micro. En 1999 Nas sort deux albums avec seulement quelques mois d’écart ; « I Am » et « Nastradamus ». Deux albums quasi-semblables, où l’on ne reconnaît pas la précision d’écriture et le punch de « Illmatic », délaissés pour des refrains plus "pop".
    Le deuxième single « Hate Me Now » essuie sévèrement la critique, notamment pour sa collaboration, sur ce titre, avec Puff Daddy, et en raison d'un clip, signé Hype Williams, où Nas apparaît crucifié sur une croix (faisant allusion à une scène de la Bible, où Jésus apparaît dans la même posture).
    Cependant les ventes de ces deux albums restent honorables. et on peut y retrouver quelques tubes, dont les singles « Hate Me Now », « You Owe Me », « Nas Is Like », produit par son vieil ami Dj Premier, et « Nastradamus » destinés principalement à un plus large public, ce qui a quelques peu déçu les fans de ses débuts. Il lui est ainsi reproché d'avoir abandonné les véritables valeurs du Hip Hop qui avait fait de lui une des icônes du rap new yorkais dans le milieu des années 90.

    L'an 2000 est pour lui l'occasion de former un groupe composé de rappeurs New -yorkais qui prendra le nom de "The Firm" et dans lequel on peut retrouver entre autre, Az, Foxy Brown et Nature.
    Cependant, Nas n'oublie pas pour autant ses racines et fait le pari de former un collectif de rappeur issue du même quartier que lui, le Queensbridge. Le "QB Finest" voit le jour, et une compilation sortira la même année.

    2001, sera pour Nas, une des années les plus mouvementées de sa carrière, qui semble alors décliner. Outre des problèmes dans sa vie personnelle (le cancer du sein qui lui ôta sa mère) et sentimentale, le rappeur se retrouve en froid avec la radio Hot 97 et se trouve également confronté à un clash avec son ennemi de toujours: le rappeur de Brooklin, Jay Z. Ce dernier sortira une des plus grande "diss track" de l'histoire du hip hop avec le morceau "Takeover», extrait de l'album intitulé "The Blueprint". Nas se hissera au niveau de son adversaire, avec sa réponse "Ether" qui figurera sur son cinquième opus, "Stillmatic", qu'il présente comme le digne héritier de son classique sortit en 1994. Le rappeur du QB atteint, alors, un niveau proche de ses deux premiers albums. Outre la réponse à son rival sur "Ether", Nas enfonce le clou sur le morceau suivant "Got u'r self a...». Un second clip sera issu de cet album. "One Mic" sera ainsi accueilli très favorablement par la critique et par les auditeurs, dont beaucoup le considère comme son clip le plus réussi.
    Le rappeur participera aussi, à l'écriture et à la production du film Sacred In The Flesh. Il jouera aux côtés de Steven Seagal et Dennis Hopper dans Ticker. En 2002 parait une nouvelle version de remix qu'il intitulera "From Illmatic to Stillmatic" ainsi qu'une sélection de titres inédits réunis sur "The Lost Tapes". Quelques mois plus tard, Nas sort son sixième album God's Son, qui une fois de plus sera très bien accueilli par les fans et par la critique, grâce , notamment à des titres comme "I Can", "Made you Look". Nas laissera, notamment, les commandes de la production de cet album au trio Salam Remi, Chucky Thompson, Alchemist.

    Suite à la sortie "God's Son", Nas continuera de faire quelques bons featurings, notamment sur les derniers albums de Korn: Take a look in the mirror et de Kelis: Tasty. Durant l'été 2004, Nas sortira le titre "Thief Theme" qui précédera son dernier album en date "Street's Disciple". Un double album qui marchera moins bien que ses dernières oeuvres au niveau des ventes, mais qui musicalement parlant, est considéré comme un excellent album. S'en suivra début 2005 un mariage avec la chanteuse Kelis, en attendant la possible sortie d'un nouvel album ...


    Discographie
    1994 : Illmatic
    1996 : It Was Written
    1999 : I Am…
    1999 : Nastradamus
    2001 : Stillmatic
    2002 : The Lost Tape
    2002 : God’s Son
    2004 : Illmatic (10th Anniversary Platinum Edition)
    2004 : Street Disciple
    2008 : Nigger

Nas news

123 
Commentaires (Facebook)