Rap2K : Rap, Hip Hop

Eminem

Eminem

  • Eminem
  • Marshall Bruce Mathers III
  • Rappeur
  • 777 fan(s)

Eminem Albums

A propos de Eminem

  • mardi 17 octobre 1972

    Marshall Bruce Mathers III voit le jour le 17 octobre 1973 à St Joseph près de Kansas City, dans le Missouri, alors que sa mère Debbie n’est âgée que de 17 ans. Il passe une bonne partie de son enfance à déménager d’un état à l’autre en compagnie de sa mère qui ne touche que le « Welfare » (l’équivalent du RMI), pour finalement s’installer dans la banlieue de Détroit dans un parc de caravanes, il est alors âgé de 12 ans. A 9 ans, il découvre le Hip hop grâce à son oncle Ronnie qui a son âge ; il sèche les cours pour traîner dans la rue car à l’école il est plutôt le souffre-douleur des autres élèves majoritairement blacks, et à 15 ans, il est sauvagement passé à tabac et souffre d'une hémorragie cérébrale qui le fera rester neufs jours dans le coma.

    Mais l’histoire de Marshall Bruce Mathers III débute réellement en 1987, âgé de 14 ans. Cette année là on lui propose de quadrupler sa quatrième mais il préfère abandonner les cours, pour se consacrer au rap. Cependant de nombreux évènements vont se produire, tout d’abord Il se fait tirer dessus, son oncle Ronnie se suicide, son oncle Todd abat son beau-frère, et enfin il vit depuis 10 ans une relation mouvementée avec Kim, dont il aura plus tard une fillette, Hailie-Jade, née le 25 décembre 1996. Elevé au son d’un rap Old School ; d’Ice-T au Beastie Boys, il enchaîne dans les année 90, d’un côté les battles et d’un autres les jobs de crevards (serveur en fast food,…). Dans cette période il fait partie de nombreux petits groupes sous le nom de Soul Intent ; Basement Productions, The New Jacks, Motor City ou encore D12. Il enregistrera même un maxi « Bitterphobia/Fuckin’ Backstabber » en 1995 sous ce même nom, ce qui le met en contact avec Jeff Bass (FBT Production).

    En 1996, il sort avec ce producteur son premier album intitulé « Infinite » sous le nom de Eminem. Malgré son talent et son style cinglant cet opus est négligé du public et est froidement reçu. Toutefois il apparaît dans la rubrique Unsigned Hype du magazine The Source, ce qui marque le début de son ascension. De plus emporté par son ambition et sa motivation, il persiste a participer de nouveau à des battles et autres concours de freestyles ; dont il remporte justement le titre de rappeur freestyle de l’année 96 lors du concours Wake Up Show ;à ce moment un producteur de renom découvre la démo tape de ce jeune artiste dans le garage de Jimmy Lovine patron du Label Interscope, ce producteur est Dr.Dre. L’année suivante il sort un mini-album « Slim Shady EP » sur lequel il y va d’attaques musclées à l’encontre de ses détracteurs, mais il ne connaît toujours pas la notoriété. Après l’avoir vu sur scène aux Olympiques du rap de Los Angeles en 1997, où il termine deuxième, et après avoir senti l’impact dans son mini-album, Dr.Dre décide de signer Eminem sur son label Aftermath en 1998. Dr.Dre : « Durant toute ma carrière dans l’industrie du disque, je n’ai jamais repéré quelqu’un par le biais d’une démo,…, Quand on m’a passé le EP d’Eminem, j’ai aussitôt dit «trouvez-moi ce gars, maintenant. »

    En 1999, il sort sous son nouveau label « Slim Shady LP » ; l’album est d’une provocation et d’une rage sans précédente chez cet artiste, assemblant les mots les plus simples en un poème dramatique. L’album connaît de nombreuses critiques de part les propos tenus (Billboad : « le mauvais exemple qu’Eminem donne aux enfants »), cependant Eminem revendique et se défend en mentionnant qu’il prête sa voix au personnage Slim Shady, représentant son alter-ego, d’ailleurs il déclare : "Slim Shady, c'est juste les pensées diaboliques qui me trottent dans ma tête, des choses auxquelles je ne devrais pas penser. Ce n'est pas pour être menaçant, mais les gens devraient être capables de reconnaître quand je suis sérieux de quand je fais le con. C'est pourquoi plusieurs de mes chansons sont drôles."
    Et dans cet album c’est cet ego qui sort de l’ombre, en éventrant son créateur, en réglant ces comptes avec les violences conjugales de son enfance, en vomissant sur le monde avec une colère tenace, en dénonçant les boulots sans avenir, et va même jusqu’à enfermer sa compagne dans le coffre d’une voiture pour allez la jeter au fond du lac (voir « 97’ Bonnie and Clyde »). Tout ceci fait du rappeur en quelques mois l’un des personnages les plus controversés d’Amérique, et des millions de kids des classes populaires se reconnaissent dans ses contes sordides.

    L’album connaît un véritable succès, et 280 000 exemplaires sont écoulés en une semaine, et se classe deuxième au classement américain, notamment grâce au tube « My Name Is », « Guilty Conscience », ou encore « Role Model » dans lequel il dit : « Suis moi et fais exactement ce que dit la chanson : fume de l’herbe, gobe de l’ecstasy, casse-toi de l’école, bute des gens et bourre-toi la gueule ».
    Les productions tubesques de Dr.Dre et le fait qu’Eminem se différencie des autres rappeurs, notamment par son flow musclé mais aussi par sa couleur de peau ainsi que son excentricité (sur scène il montre son cul, vide des bouteilles d’alcool et hurle qu’il va tuer sa mère en invitant son public à le suivre); font bonnes recettes et la machine Eminem est lancé.

    En mai 2000, il sort un nouvel album « The Marshall Mathers LP », où les provoques et les petites attaques personnelles sont toujours présentes. Cet album se vendra encore mieux que son précedent, plus de 15 millions de copie ont été vendue. Bien que le producteur exécutif soit toujours Dr.Dre, Eminem règne à mesure qu’il se détache de la tutelle de Dre. Les morceaux tel que « Real Slim Shady », « Stan » seront de véritable succès, à travers « Stan » il met en scène un fan qui aurait pris trop au sérieux les paroles de « 97’ Bonnie and Clyde » et en reproduit les paroles dans la réalité ; Eminem insinue que les médias qui ont réagi à sa provocation ont du même coup fait de lui un modèle en créant un reality show dont il est devenu le héros. Cependant il clame ne pas être un modèle mais un entertainer, et il s’adresse directement au système médiatique et leur assène le coup de grâce sur « The Way I Am » : « C’est toi qui décide/Je suis ce que tu dis que je suis/C’est ce que les gamins voient/Et quand un gamin pète les plombs et arrose son lycée à la kalachnikov/On rejette la faute sur Marilyn Manson,…, ou sur Eminem qui rappe des trucs de fou. »

    Eminem connaît la gloire, mais n’en n’oublie pas pour autant ses amis d’enfance avec lesquels il a formé le groupe D12 ; dont 2 albums sont sortie « Devil’s Night » et plus récemment « D12 World ».

    En Mai 2002, après de nombreux concerts à travers le monde, Eminem fait son retour avec l’opus « The Eminem Show », l’engouement est tel qu’il a fallut, mondialement avancer la date de sortie. Le titre est clair Eminem fait son spectacle, et laisse de coté son ego Slim Shady ; le premier single « Without Me » défraie la chronique, le rappeur se déguise en Ben Laden pour les besoins du clip vidéo. On hurle au scandale, et les rumeurs fusent sur une menace d’Al Qaeda qui plane au dessus d’Eminem, la maison blanche commence à s’affoler. Mais tout le monde se rend vite compte que ces menaces ne sont que des affabulations de la presse, ce qui n’empêchera pas l’album de bien se vendre au contraire. ; des morceaux comme « Say What You Say » ou il critique fortement Jermaine Dupri, ou encore « White America » ou il dit : « Si j’étais noir, je n’aurais pas vendu la moitié de ce que j’ai vendu » sont des tubes.

    Dans cette fin d’année, Eminem refait une fois de plus parler de lui mais cette fois-ci au cinéma, car après avoir connu la gloire dans le milieu du rap, il décide de s’attaquer à Hollywood. Tout vient d’un homme, Brian Grazer qui lui propose de transposer son histoire sur le grand écran ; Eminem doute car le cinéma est une autre perd de manche, de nombreux artiste musicaux s’y sont frotté sans véritable succès (Mariah Carey, Britney Spears, DMX, LL Cool J,…).
    Eminem décide enfin de signer le contrat, sous le regard de Dr.Dre. Le réalisateur sera Curtis Hanson (L.A Confidential,..), sa partenaire sera Kim Basinger, la madame cinéma des années 80 rien que ça, et la B.O sera le libre choix du blondin.
    Le film « 8 Mile » est un véritable cyclone sur le continent nord-américain, et se place en haut de tous les box-offices aussi bien au niveau du film que celle de la B.O, l’Amérique n’avait pas vu ca depuis Elvis Presley. En France le film sera vu par environ 2 millions de spectateurs, et les critiques sont unanimes, ce qui lui vaudra l’oscar de la meilleure chanson « Lose Yourself ». Eminem déclarera : « Je suis le pire truc qui soit arrivé depuis Elvis Presley, capable de faire de la musique noire en égoïste, pour m’en mettre plein les poches ».

    Après avoir produit de nouveaux artistes qui cartonnent comme Obie Trice et 50 Cent, Eminem a sorti son 4ème album intitulé « Encore » le 16 novembre 2004, mais on devrait également le voir prochainement dans un nouveau rôle au cinéma, celui d’un boxeur.
    Bien qu’il soit très controversé, Eminem à eu l’intelligence de délivrer le fin fond de son message à ceux qui écoutait ses paroles plutôt qu’à ceux qui, scandalisé, regardait l’écran. Ceux la savent qui est Eminem, l’artiste dont tout lui réussi.


    Discographie :
    1996 : Infinite (1996)
    1999 : The Slim Shady LP
    2000 : The Marshall Mathers LP
    2002 : The Eminem Show
    2004 : Encore
    2009 : Relapse
    2009 : Relapse 2

    Apparitions :
    - Aftermath Mixtape (9. Shit Hits The Fan (Extended Version) - 25. Some)
    - Benefit (10. Proceed With Caution)
    - Bizzare - Attack Of The Weirdos (3. Trife Thieves)
    - Boo Yaa T.R.I.B.E. - West Koasta Nostra (4. 911)
    - Disses & Hot Shit Cornerstore Mixtape Vol 3 (1. Square Dance (Snippet) - 2. Role Model (Snippet) - 6. We All Die 1 Day - 7. Go to Sleep - 12. The Sauce - 13. Nail In the Coffin - 19. Lose UrSelf (Live))
    - DJ Clue - The Professional 2 (9. What The Beat)
    - DJ Green Lantern - Invasion Part II : Conspiracy Theory (2. The Conspiracy - 6. Hail Mary - 7. Doe Ray Me - 9. We All Die 1 Day - 11. Keep Talkin - 25. Patiently Waiting (Live at State Theatre, Detroit))
    - DJ Green Lantern - Invasion Part Three : Countdown To Armageddon (3. Freestyle)
    - DJ Kayslay - Underground Part 1: Well Connected: DJ Kayslay - Underground Part 1: Well Connected
    - DJ Kayslay - The Streetsweeper Vol 1 (9. Freestyle)
    - DJ Muggs - Soul Assassins: Hits For Hire (1. Hail Mary)
    - Down To Earth soundtracks (4. What If I Was White - 5. Never Let Go - 3LW)
    - Dr. Dre - The Chronic 2001 (07. What's The Difference - 10. Forgot About Dre)
    - D12 - The Underground EP (06. Filthy - 09. Bring Our Boys)
    - 8 Mile soundtracks (1. Lose Yourself - 2. Love Me - 3. 8 Mile - 16. Rabbit Run - 2. Stimulate)
    - 50 Cent & G-Unit - God's Plan (1. Words From Eminem, 12. Niggas)
    - 50 Cent - No Mercy No Fear (09. Soldier)
    - 50 Cent - Get Rich Or Die Tryin' (3. Patiently Waiting -15. Don't Push Me)
    - 50 Cent – Bulletproof (4. Don't Push Me - 12. Patiently Waiting)
    - 50 Cent - The Massacre (6. Gatman And Robbin)
    - Funkmaster Flex & Big Kap Present The Tunnel (04. If I Get Locked Up)
    - G-Unit - All Eyez On Us: G-Unit Radio Vol 5 (6. I Ain't No Gangsta - 9. Countdown To Armageddon Freestyle - 14. Come On In)
    - Jadakiss - Kiss Of Death (16 Welcome To D-Block)
    - Jay-Z - The Blueprint (12. Renegade)
    - Next Friday soundtracks (14. Murder Murder)
    - The Notorious B.I.G. - Born Again (03. Dead Wrong)
    - Nutty Professor II - The Klumps (14. Off The Wall)
    - Outlawz & DJ Warrior - Outlaw Warriorz (21. One Day At A Time (Edited))
    - Outsidaz - Night Life (04. Rush Ya Clique)
    - The Projects Present Balhers Forever (10. Trife Thieves)
    - Royce Da 5'9" - The Bad Half (07. Scary Movies - 11. Nuttin' To Do - 13. Renegades - 03. Scary Movies - 15. Renegades)
    - Royce Da 5'9 - Rock City (2. Rock City)
    - Royce Da 5'9" - Build and Destroy (8. Nuttin' To Do - 12. What The Beat - 17. She's The One - 8. Renegades)
    - Soundbombing II (3. Any Man)
    - Sticky Fingaz - Black Trash: The Autobiography Of Kirk Jones (15. What If I Was White)
    - Sway & King Tech featuring DJ Revolution - This Or That (5. The Anthem - 22. Get You Mad)
    - Terror Squad - True Story (4. Lean Back : remix)
    - The Game - The Documentary (14. We Ain't)
    - The Game - Niggaz Wit A Additude Vol. 2 (7. Encore)
    - This That Gangsta Thug Shit (9. Rock City)
    - Tupac Resurrection soundtracks (3. One Day At A Time)
    - Tupac - Loyal To The Game (1. Soldier Like Me (AKA Return Of The Soulja) - 5. Black Cotton)
    - Obie Trice – Cheers (4. Lady - 8. Shit Hits The Fan - 10. We All Die One Day - 13. Hands On You –17. Outro)
    - Kanye West - I'm Good (27. Stir Crazy)
    - Wild Wild West soundtracks (07. Bad Guys Always Die)
    - Xzibit - Restless (10 Don't Approach Me)
    - Xzibit - Man vs. Machine (11. My Name)
    - Lloyd Banks - The Hunger For More (9 Warrior Part 2)

Eminem news

1234 
Commentaires (Facebook)